Le Parlement libyen dévalue le dinar et impose une taxe sur les devises étrangères

0
36

Le président du Parlement libyen, Aguila Saleh, a décidé jeudi de déprécier le dinar libyen en imposant une taxe de 27% sur l’achat de devises étrangères, une mesure qu’il a confirmée comme étant temporaire jusqu’à la fin de l’année en cours seulement.

Cette nouvelle taxe exerce une pression sur le taux de change réel, qui oscille actuellement entre 5,95 et 6,15 dinars pour un dollar, comparé à 4,8 dinars pour un dollar auparavant.

Le porte-parole du Parlement, Abdullah Bilhaq, a confirmé à l’agence Reuters l’adoption de la décision, précisant que le montant de la nouvelle taxe pourrait varier en fonction des recettes de l’État.

La Libye est divisée depuis 2014 entre deux gouvernements rivaux, l’un à l’est et l’autre à l’ouest, avec des factions rivales contrôlant les principales institutions économiques.

Conformément à un accord politique signé en 2015, le Parlement et le Haut Conseil d’État, basés à Tripoli, étaient censés parvenir à un accord sur les principales questions affectant le pays.

La semaine dernière, le gouverneur de la Banque centrale libyenne a appelé le président du Parlement à déprécier le dinar en imposant une taxe de 27%, affirmant que cela permettrait de générer des revenus d’environ 12 milliards de dollars, pouvant contribuer au remboursement de certaines dettes publiques et au financement de projets de développement.

Le Parlement à Benghazi a également chargé le gouverneur de la Banque centrale à Tripoli de mettre en œuvre cette décision, en ajustant le taux de change des devises étrangères et en fixant la valeur ajoutée sur la vente de ces devises par rapport au dinar libyen, tout en veillant à fournir des devises étrangères dans toutes les banques opérant en Libye.

La décision indique que les recettes provenant de la nouvelle taxe seront utilisées pour couvrir les coûts des projets de développement, en cas de besoin, ou seront ajoutées aux ressources allouées par la Banque centrale libyenne pour rembourser les dettes publiques.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici