Vice-SG de l’ONU : Le Maroc, un modèle d’investissement dans le capital environnemental.

0
25

La vice-secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed, a affirmé mardi à Rabat que le Maroc est un exemple d’investissement dans le capital environnemental pour réaliser des gains « considérables » dans le domaine de la transition énergétique.

Mme J. Mohammed a déclaré lors d’une conférence de presse après l’ouverture de la session ministérielle de la conférence de haut niveau sur les pays à revenu intermédiaire que le Maroc a réalisé d’importants progrès dans ce domaine en renforçant les investissements dans des initiatives climatiques. Elle a appelé à la généralisation de l’expérience marocaine sur le continent africain pour saisir les opportunités qui en découlent et relever les défis du développement.

Dans ce contexte, la responsable onusienne a souligné la flexibilité de l’économie marocaine et la manière dont elle a répondu aux crises économiques et géopolitiques mondiales, mettant en avant le rôle actif du Maroc dans les partenariats visant le développement des pays à revenu intermédiaire.

À cet égard, elle a noté que la conférence de haut niveau organisée par le Royaume offre un espace de discussion sur les principales problématiques de financement qui entravent la situation économique des pays à revenu intermédiaire, insistant sur la nécessité de coordonner les efforts de ces pays et de renforcer leurs partenariats pour répondre aux « énormes et urgentes » besoins en matière de développement.

Il convient de mentionner que les travaux de la session ministérielle de la conférence de haut niveau sur les pays à revenu intermédiaire ont été ouverts mardi à Rabat avec la participation de 32 pays, 23 agences de développement relevant des Nations Unies, ainsi que d’autres institutions internationales et régionales.

Cette conférence de haut niveau, tenue sous le thème « Solutions pour relever les défis du développement dans les pays à revenu intermédiaire dans un monde en mutation », s’inscrit dans le cadre de la présidence marocaine du Groupe des amis des pays à revenu intermédiaire au sein des Nations Unies, assumée depuis 2023, et dans le prolongement de son plaidoyer en faveur des intérêts des pays en développement, conformément à la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en faveur d’une action multipartite efficace et solidaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici