Rights Watch accuse le Soutien Rapide d’avoir lancé une campagne de nettoyage ethnique au Darfour

0
17

Le rapport publié par Human Rights Watch met en évidence une situation dangereuse au Darfour, où les civils sont soumis à de graves violations, notamment des crimes de nettoyage ethnique et de graves abus perpétrés par les Forces de soutien rapide, ce qui reflète la détérioration de la situation humanitaire dans la région.

La campagne systématique de nettoyage ethnique contre la tribu Masalit montre l’étendue des violations auxquelles les civils sont exposés au Darfour et appelle à la nécessité d’enquêter sur ces crimes, de demander des comptes aux responsables et de les traduire en justice.

D’autre part, les exigences du ministre de la Santé chargé d’administrer la région du Darfour, Babiker Hamdeen, reflètent l’ampleur de la crise humanitaire et les conditions difficiles auxquelles sont confrontés les civils de la région, et soulignent son appel à assurer une protection immédiate aux populations. déplacées et assurer le retour en toute sécurité des personnes touchées.

Les Nations Unies et la communauté internationale sont appelées à intervenir d’urgence pour réduire l’escalade au Darfour et à faire pression sur toutes les parties pour qu’elles s’engagent à mettre un terme aux hostilités, à protéger les civils et à fournir l’aide humanitaire nécessaire.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici