Signature d’un accord de coopération judiciaire entre le Maroc et le Pérou

0
9

Un accord de coopération judiciaire entre le Maroc et le Pérou a été signé lundi à Rabat, établissant le cadre général de collaboration et de coordination entre les deux autorités judiciaires.

Cette entente, signée par le président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mohamed Abdennabaoui, et le président de l’autorité judiciaire de la République du Pérou, Javier Arévalo Vela, vise à échanger les expériences et expertises dans des domaines d’intérêt commun, ainsi qu’à renforcer les capacités des juges des deux pays dans divers domaines.

L’accord prévoit également la mise en œuvre des engagements et missions mutuels dans leurs domaines de compétence respectifs, ainsi que le renforcement des mécanismes de gestion et de coordination, et le renforcement de la coopération judiciaire internationale à travers des conférences, des journées d’étude, des séminaires et des forums bilatéraux ou multilatéraux sur des sujets d’intérêt commun.

En outre, l’accord comprend un engagement mutuel à soutenir et à développer des procédures et des stratégies de coordination pour lutter contre la criminalité transfrontalière, la cybercriminalité, les crimes contre les personnes vulnérables, ainsi que les procédures électroniques, les tribunaux spécialisés dans la détection des crimes et d’autres intérêts communs. Il prévoit également des visites mutuelles et des sessions de formation de haut niveau dans le domaine judiciaire afin de renforcer l’administration judiciaire et de promouvoir la coopération technique dans les domaines administratif et financier pour bénéficier des bonnes pratiques dans ce domaine.

Le président de l’autorité judiciaire de la République du Pérou a déclaré lors d’une déclaration à la presse que sa visite au Maroc visait à signer un mémorandum d’entente avec l’autorité judiciaire du Royaume du Maroc et à renforcer les relations entre les deux autorités judiciaires des deux pays.

Après avoir souligné les perspectives prometteuses de coopération entre les deux pays dans le domaine judiciaire, il a exprimé l’intérêt du côté péruvien à renforcer les liens de coopération avec le Maroc, « qui est un pays ami du Pérou et entretient des relations très positives avec lui ».

De son côté, le membre du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mohamed Nasser, a déclaré dans des propos similaires que le mémorandum d’entente entre le Maroc et le Pérou visait à renforcer les capacités des juges dans les deux pays, ainsi qu’à promouvoir l’échange d’expériences et d’expertises entre les deux autorités judiciaires, notamment dans les domaines d’intérêt commun.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici