Aziz Akhannouch s’entretient avec le Directeur général de l’Organisation internationale du Travail

0
18

Le Premier ministre, Aziz Akhannouch, a tenu des entretiens avec Guy Ryder, Directeur général de l’Organisation internationale du Travail (OIT), lors de sa visite au Royaume pour la première fois depuis sa prise de fonction à la tête de l’organisation.

Selon un communiqué de la présidence du gouvernement, cette réunion, à laquelle a assisté le ministre de l’Intégration économique et de l’Entrepreneuriat, du Travail et des Compétences, s’inscrit dans le cadre du désir mutuel de renforcer la coopération entre le Maroc et l’OIT, qui a acquis ces dernières années une dimension de continuité et de coordination conjointe.

Lors de cette rencontre, le Premier ministre a discuté des principales réformes entreprises au Maroc, sous la direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notamment dans le domaine de la protection sociale, de la mise en œuvre des projets structurants et de l’amélioration des opportunités d’emploi décent.

Le communiqué a souligné que M. Akhannouch a affirmé que le Maroc, au cours des deux dernières années, a incarné un dialogue social et l’a transformé en un mécanisme fructueux pour tirer parti des réformes, tout en soulignant le succès du gouvernement en coopération avec les syndicats et les organisations professionnelles dans la signature de l’accord d’avril 2024, visant à améliorer les revenus des travailleurs et à ouvrir une série d’ateliers à caractère réformiste.

M. Ryder a souligné que « les priorités du gouvernement marocain sont alignées sur celles de l’OIT », précisant que la réunion était l’occasion de passer en revue les mesures prises par le gouvernement au cours des 30 derniers mois.

Le Directeur général de l’OIT a ajouté qu’ils ont également abordé les projets futurs envisagés par le gouvernement, tels que la réforme des fonds de retraite et la mise à jour de la législation sur l’emploi.

M. Ryder a salué l’engagement continu du Royaume à poursuivre la mise en œuvre de projets de développement social, appelant le Maroc à rejoindre l’Alliance mondiale pour la justice sociale et à soutenir « l’accélérateur mondial pour l’emploi et la protection sociale en vue de réaliser une transition équitable ».

Selon la même source, les deux parties ont également discuté des objectifs de développement durable des Nations unies en ce qui concerne la fourniture d’emplois décents, la garantie de la santé et de la sécurité, la lutte contre la violence et la discrimination sur le lieu de travail, ainsi que l’évaluation de la mise en œuvre des normes internationales par le Royaume.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici