Controverse autour du logo de la Coupe du Monde 2030 : Des critiques émergent quant à la représentation de l’identité marocaine

0
13

Le logo de la Coupe du Monde 2030, que le Maroc est censé coorganiser avec l’Espagne et le Portugal, suscite une controverse importante. Des conseillers parlementaires ont critiqué ce qu’ils ont qualifié de marginalisation de l’identité marocaine dans le logo de la Coupe du Monde 2030. Khalid Sati et Loubna El Aloui, conseillers parlementaires de l’Union Nationale du Travail au Maroc, ont adressé deux questions écrites au ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Primaire et du Sport, ainsi qu’au ministre de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication à ce sujet.

Dans leurs questions adressées au ministre de l’Éducation Nationale et du Sport, les conseillers parlementaires ont déclaré : « Le logo de la Coupe du Monde 2030, que notre pays est censé accueillir aux côtés de l’Espagne et du Portugal, a été dévoilé. La marginalisation de l’identité marocaine riche en histoire et en culture dans ce logo a suscité des critiques du public, car l’expression est écrite en lettres latines et ne reflète pas notre identité et notre culture qui doivent être préservées et développées conformément à notre constitution. »

Dans ce contexte, Khalid Sati a souligné l’importance d’utiliser les événements mondiaux pour promouvoir l’identité marocaine, affirmant que cela renforce la conscience internationale du patrimoine et de la culture marocaine diversifiée et réfute les allégations visant le pays.

Le conseiller parlementaire de l’Union Nationale du Travail au Maroc a ajouté que cela contribue également à renforcer les relations internationales, à attirer le tourisme et les investissements au Maroc, en plus de construire une image positive du pays.

Sati a souligné la nécessité d’utiliser la Coupe du Monde comme une opportunité pour présenter l’identité marocaine à l’échelle internationale, insistant sur l’importance de porter une attention particulière aux designs, aux panneaux et aux publicités reflétant la culture et l’identité marocaines.

Khalid Sati et Loubna El Aloui ont également demandé quelle stratégie le ministère adoptera pour tirer parti de ces manifestations afin de promouvoir la calligraphie arabe, le Tifinag et les composantes de la culture marocaine.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici