La HACA Étude la représentation des femmes dans les publicités audiovisuelles

0
31

Le Haut Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), à Rabat, a organisé mardi un atelier interactif lors duquel une étude sur « la représentation des femmes dans les publicités télévisées » a été présentée, basée sur une analyse de plus de 750 publicités diffusées pendant le mois de Ramadan des années 2020, 2021, 2022 et 2023 sur les chaînes de télévision publiques.

Latifa Akharbach, présidente de la HACA, a présenté les principales conclusions de l’étude, dans le cadre de l’engagement de l’organisme à promouvoir une culture de l’égalité, en s’appuyant sur la Déclaration de Marrakech, approuvée sur l’initiative de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, présidente de l’Union Nationale des Femmes du Maroc, dans le but de renforcer les efforts nationaux de lutte contre la violence à l’égard des femmes.

La HACA a indiqué dans un communiqué que l’étude a montré des évolutions positives dans la représentation des femmes dans les publicités télévisées, mais a également confirmé la persistance de certaines représentations discriminatoires à l’égard des femmes dans certaines publicités.

Le communiqué a précisé que le changement majeur réside dans la baisse du nombre de publicités utilisant une représentation stéréotypée des sexes, avec une augmentation du taux de publicités évitant ce type de représentations stéréotypées pendant la période mentionnée, dépassant cinq fois le taux initial, passant de 9% en 2014 à 51% en 2023. La HACA a également enregistré une amélioration de la représentation équilibrée des femmes et des hommes dans les publicités représentant différents secteurs.

Le document a souligné que les modèles de représentation stéréotypée des sexes persistent dans les publicités, ce qui a été analysé par les équipes travaillant au sein de l’organisme.

Dans ce contexte, la représentation des femmes est souvent associée aux tâches domestiques, malgré des avancées dans leur représentation dans le domaine professionnel. Les hommes sont présentés dans des positions de pouvoir et de contrôle, tandis que le rôle des femmes se limite généralement à des rôles secondaires et à la dépendance vis-à-vis des hommes. De plus, certaines publicités utilisent des discours renforçant le rôle des femmes dans la prise en charge de la famille, des tâches domestiques et du soin des enfants.

À la fin de l’atelier, auquel ont participé plusieurs parties prenantes telles que les annonceurs, les agences de publicité, les médias, les associations de femmes et les militants des droits de l’homme, Latifa Akharbach a appelé à une représentation équitable des femmes dans les médias.

La responsable a également affirmé que la représentation discriminatoire des femmes et des hommes dans les médias nuit aux capacités des sociétés en matière de développement et de démocratie, soulignant que le soutien et la promotion d’une culture d’égalité et de diversité sont essentiels à la réussite des réformes et à leur pérennité dans le cadre du projet de réforme du Code de la presse au Maroc.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici