USA: Rétablissement de la criminalisation des petites quantités de drogues fortes

0
11

En 2021, cet État de l’ouest des États-Unis décidait de décriminaliser la possession de drogues. Une initiative pionnière qui s’est fracassée sur la crise des opioïdes qui touche tout le pays. Vendredi 1er mars, le Sénat local a adopté un projet de loi prévoyant des sanctions pour la possession de certains types de stupéfiants.

La gouverneure de l’Oregon, Tina Kotek, a signé lundi un projet de loi rétablissant les sanctions pénales pour la possession de petites quantités de drogues fortes, dans ce qui est considéré comme une première dans le pays. En vertu de la nouvelle loi, la possession de petites quantités de drogues telles que l’héroïne ou la méthamphétamine sera désormais considérée comme un délit, passible d’une peine pouvant aller jusqu’à six mois de prison.

Des traitements seront proposés en alternative aux sanctions pénales pour les personnes condamnées pour possession de drogue, et Kotek insiste sur l’importance de la coordination entre l’État, les agences d’application de la loi et les fournisseurs de soins de santé pour assurer le succès de cette loi.

Le mois dernier, les législateurs ont adopté un projet de loi annulant une partie de l’initiative des électeurs de 2020 visant à dépénaliser de petites quantités de drogue. Les opposants à cette loi estiment qu’elle ramène l’État à une politique de lutte contre la drogue qui a échoué, sans offrir de solutions efficaces au problème de la toxicomanie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici