La décision sur l’intelligence artificielle : Une étape commune entre le Maroc et les États-Unis

0
23

Les États-Unis ont salué jeudi l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies du premier texte international sur l’intelligence artificielle, grâce aux efforts conjoints du Maroc et des États-Unis.

Dans un communiqué émis par la vice-présidente américaine Kamala Harris, « l’importance de cette résolution, soutenue par 123 États membres, a été soulignée et qualifiée de « pas historique vers l’établissement de normes internationales pour l’intelligence artificielle et pour renforcer des systèmes sûrs et fiables pour cette technologie ».

Le communiqué a clarifié la voie à suivre en matière d’intelligence artificielle, soulignant l’importance de permettre à chaque pays de tirer parti des opportunités offertes par ce domaine et de proposer des stratégies pour gérer les risques potentiels associés à cette technologie.

De son côté, le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a affirmé que cette résolution représentait une initiative mondiale unique pour le développement et l’utilisation de cette technologie avancée.

Dans son communiqué, le chef de la diplomatie américaine a souligné les énormes possibilités offertes par l’intelligence artificielle pour atteindre le développement durable et les objectifs de développement durable, en insistant sur l’importance de réduire la fracture numérique et de garantir que tous les pays bénéficient des avantages de cette technologie, en particulier les pays en développement.

La résolution a été présentée à la presse internationale jeudi dernier par l’ambassadrice représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, en collaboration avec l’ambassadeur du Maroc, mettant en avant la force des relations stratégiques entre les deux pays.

Cette résolution a souligné l’importance de poursuivre le dialogue sur les moyens de développer et de réglementer l’intelligence artificielle conformément au droit international, répondant aux besoins des différents pays, qu’ils soient avancés ou en développement.

En choisissant le Maroc comme partenaire clé pour promouvoir cette résolution, les États-Unis ont souligné la solidité du partenariat entre les deux pays, ainsi que la confiance et le respect dont jouit le Royaume du Maroc sur la scène internationale grâce à son leadership avisé.

De son côté, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies a exprimé sa fierté de la réalisation de cette résolution historique, affirmant qu’il s’agissait du début d’un projet collectif visant à réaliser le développement durable en régulant l’intelligence artificielle de manière sûre et fiable.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici