La Banque Africaine et le Fonds d’Équipement Communal signent un accord de prêt de 100 millions d’euros

0
35

La Banque africaine de développement et le Fonds d’équipement communal ont signé hier, vendredi à Rabat, un accord de prêt d’une valeur de 100 millions d’euros pour financer de nouveaux projets d’investissement et développer des infrastructures durables soutenues par les collectivités locales.

Un communiqué de la Banque africaine de développement indique que l’objectif de cette opération est de renforcer et de moderniser les services publics, en particulier dans les zones rurales, et de favoriser la création de nouvelles activités économiques et de fournir des opportunités d’emploi contribuant à l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

Ashraf Hassan Tersim, le représentant résident de la Banque africaine de développement au Maroc, a souligné que ce partenariat avec le Fonds d’équipement communal est le premier du genre, mettant l’accent sur les investissements dans les infrastructures modernes dans le but de renforcer le développement local et de rendre ces zones attractives pour les investissements et d’améliorer leur compétitivité.

De son côté, Omar Lahlou, directeur général du Fonds d’équipement communal, a expliqué que cet accord s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Fonds visant à élargir le financement au niveau international, ouvrant ainsi la voie au financement de nouveaux projets pour renforcer le développement local et accompagner sa croissance de manière efficace.

Cet accord vise également à soutenir la décentralisation adoptée par le Royaume du Maroc, contribuant ainsi à renforcer les capacités productives, à diversifier l’économie, à soutenir les secteurs économiques clés, et par conséquent à renforcer la compétitivité et à créer de nouvelles opportunités d’emploi, y compris pour les jeunes et les femmes, ainsi qu’à augmenter les recettes fiscales de l’État.

Ce projet répond aux priorités du Maroc en matière de développement, d’industrialisation et d’amélioration de la qualité de vie des citoyens, en harmonie avec les objectifs stratégiques de la Banque africaine.

Il convient de mentionner que le Maroc est membre fondateur de la Banque africaine de développement et l’un des principaux bénéficiaires de ses financements, avec un engagement total dépassant les 12 milliards de dollars américains, couvrant une variété de secteurs tels que l’énergie, l’eau, le transport, l’agriculture, les finances et le développement social.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici