Les présidents algérien, tunisien et libyen tiendront des réunions trilatérales tous les trois mois.

0
23

Le président algérien, son homologue tunisien et le président du Conseil présidentiel libyen ont convenu de tenir des réunions trilatérales tous les trois mois, la première devant avoir lieu en Tunisie après le mois de Ramadan.

Selon un communiqué de la présidence algérienne, les chefs d’État ont discuté de la situation dans la région du Maghreb et ont convenu d’intensifier les efforts pour faire face aux défis économiques et sécuritaires qui bénéficieront aux peuples des trois pays.

Cette réunion confirme l’engagement de l’Algérie envers l’unité du Maghreb arabe et sa volonté de faire face aux défis auxquels la Libye est confrontée en termes de crise sécuritaire et politique, ainsi qu’aux défis économiques en Tunisie en raison de la baisse du secteur du tourisme.

Les observateurs estiment que l’Algérie, en tant que plus grande et plus puissante nation de la région, joue un rôle crucial dans la réunification du Maghreb et l’harmonisation des politiques et de l’économie, ce qui profitera aux peuples des trois pays, en attendant l’adhésion de la Mauritanie, confrontée à d’énormes défis économiques.

Il est à noter que le Forum des pays exportateurs de gaz a souligné l’importance de protéger l’infrastructure gazière et a rejeté toute intervention artificielle sur les marchés du gaz, tout en refusant d’imposer un plafond aux prix du gaz et de modifier les mécanismes de tarification pour des motifs politiques.

Les pays exportateurs de gaz ont condamné les mesures unilatérales et les changements financiers sans précédent, tout en soulignant le rejet de l’utilisation du changement climatique comme justification pour entraver les investissements dans les projets gaziers.

Les chefs d’État ont salué l’adhésion du Sénégal, de la Mauritanie et du Mozambique au Forum, regroupant les plus grands exportateurs de gaz au monde, contrôlant environ 70% des réserves de gaz, 52% des exportations de gaz naturel liquéfié et 47% de l’approvisionnement en gaz .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici