ONCF : lancement des travaux construction d’une nouvelle gare à Hay Riad.

0
17

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) a récemment dévoilé ses nouveaux projets, marquant ainsi le début d’une ère de modernisation dans le domaine ferroviaire au Maroc. Vendredi dernier, l’ONCF a annoncé le démarrage des travaux de construction d’une gare flambant neuve à Hay Riad, ainsi que la reprise des travaux de la gare de Rabat-Ville.

Ces initiatives s’inscrivent dans le vaste programme de modernisation des infrastructures ferroviaires à travers le pays, démontrant ainsi l’engagement continu de l’ONCF envers l’amélioration du réseau. Selon les informations publiées sur son site web, l’ONCF précise que ces projets d’envergure font partie intégrante du dynamisme instauré par le projet « Rabat, ville des lumières », tout en répondant aux besoins croissants du secteur du transport de passagers.

Les gares ferroviaires ne se limitent plus à être de simples points de transit, mais deviennent de véritables centres de vie et des hubs d’échanges multimodaux. La nouvelle gare de Hay Riad, notamment, est conçue pour jouer un rôle crucial dans ce nouveau paradigme. Bénéficiant d’un emplacement stratégique, elle sera construite sous la forme d’un pont reliant l’avenue Annakhil à l’avenue Hassan 2, tout en desservant le complexe sportif Moulay Abdellah.

Outre ses commodités modernes telles que les parkings et les espaces commerciaux, cette gare de nouvelle génération sera adaptée aux besoins des voyageurs locaux et devrait être opérationnelle dès la future Coupe d’Afrique des Nations que le Maroc accueillera en 2025.

Parallèlement, l’ONCF annonce la reprise des travaux de construction du complexe ferroviaire de Rabat-Ville. Cette reprise, amorcée par des travaux préparatoires en décembre 2023, sera suivie par l’adaptation effective selon un nouveau concept architectural extérieur.

Il est important de rappeler que les travaux de ce projet majeur avaient été interrompus en raison de diverses contraintes, notamment techniques, accentuées par la crise sanitaire. Toutefois, cette interruption a permis à l’ONCF de mener une étude d’impact patrimoniale, compte tenu de la valeur universelle de cet édifice au cœur de la ville de Rabat, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Cette période d’arrêt a également été mise à profit pour repenser le concept architectural du projet, notamment en ce qui concerne sa verrière, afin de mieux intégrer l’environnement architectural du patrimoine Art déco du XXe siècle.

Face à la complexité et aux défis inhérents à ce projet, l’ONCF mobilise des moyens logistiques, techniques et sécuritaires exceptionnels pour garantir la poursuite des travaux dans des conditions optimales, tout en assurant le bon fonctionnement des trains.

À travers ces nouvelles réalisations, l’ONCF réaffirme son engagement en faveur du développement de solutions de mobilité durables, intelligentes et à forte valeur ajoutée pour le bénéfice de tous les usagers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici