Miraoui : L’éducation et la formation, l’un des vecteurs les plus efficaces pour autonomiser les femmes.

0
27

L’éducation et la formation sont parmi les outils les plus efficaces pour renforcer l’autonomisation des femmes et leurs capacités à relever les défis sous différentes perspectives, a déclaré hier  jeudi à Fès le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui.

Intervenant lors de la 5ème édition des « LeaderSHE Talks » sur le thème « Le défi au féminin : arts et manières », M. Miraoui a souligné que le ministère de l’Enseignement supérieur demeure le principal pourvoyeur de cadres et de compétences pour les administrations et établissements des secteurs public et privé, capables de gérer les projets de développement.

« Il est important de noter que la femme marocaine occupant divers postes de responsabilité au sein de ces projets est à la fois l’étudiante d’hier et la diplômée des établissements d’enseignement supérieur », a-t-il ajouté, précisant qu’elle contribue, aux côtés des hommes, à accélérer le rythme de développement dans le pays.

Le ministre a également souligné que cette 5ème édition des « LeaderSHE Talks », organisée en partenariat avec l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès, constitue une contribution importante pour améliorer la condition des femmes et renforcer leur rôle crucial en tant qu’actrices clés dans le processus de développement global et durable sous la conduite sage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

« Le ministère s’efforce de manière globale de contribuer efficacement à cet effort visant à valoriser le rôle des femmes et à renforcer leur représentativité aux postes de responsabilité », a-t-il expliqué, ajoutant que son département a lancé une formation intitulée « Le leadership féminin au service de l’excellence » au profit d’une élite de femmes, tout en veillant à une représentation équitable des femmes au sein de l’administration centrale, des universités et de ses institutions.

En outre, il a informé que 23 femmes responsables ont bénéficié d’une formation certifiante de 12 jours répartis sur quatre mois, comprenant 3 jours de formation chaque mois.

« Cette formation vise à renforcer les compétences en leadership des bénéficiaires et à leur fournir les moyens techniques et pratiques pour assumer des postes à plus grandes responsabilités dans un avenir proche », a-t-il précisé.

De son côté, le président de l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah, Mustapha Ijjaali, a souligné que l’accélération du développement durable et le renforcement des institutions de gouvernance dépendent de l’autonomisation des femmes.

« Le développement du capital humain, en particulier dans son volet féminin, est nécessaire pour accompagner l’évolution des contextes locaux, régionaux et internationaux », a-t-il ajouté, se félicitant des progrès réalisés dans le domaine de l’autonomisation des femmes sous la conduite éclairée du Souverain. Il a mis en avant les réalisations accomplies par la femme marocaine et les luttes menées pour leur émancipation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici