Scandale de Dilapidation des Fonds Publics à Ksar El Kébir : Mohamed Simou et 12 Accusés en Liberté Provisoire.

0
23

La Cour d’appel de Rabat, spécialisée dans les crimes financiers, a décidé de maintenir Mohamed Simou, député du RNI et président de la commune urbaine de Ksar El Kébir, ainsi que douze autres accusés, en liberté provisoire, dans le cadre d’une affaire de « dilapidation de deniers publics » et « détournement de fonds ». Cette décision a été prise lors d’une audience tenue le 26 décembre 2023.

La magistrate Loubna Lahlou, responsable de l’instruction, a articulé les chefs d’accusation autour des présumés actes répréhensibles commis lors du mandat précédent de Mohamed Simou à la tête de la commune urbaine de Ksar El Kébir. Les faits incluent notamment des bons de commandes accordés à des entreprises spécifiques, le marché lié à une salle couverte, ainsi que des subventions octroyées à des associations locales.

L’enquête approfondie débutera le 1er février prochain, avec la collaboration des autorités et des mis en cause. Cette affaire a été initiée à la suite de plaintes émanant d’associations locales à Ksar El Kébir, transférées par la suite à la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ). À la suite d’une enquête, les accusés ont été déférés devant le Parquet général compétent.

Il est à noter que ces allégations de malversations financières et de dysfonctionnements dans la gestion de la commune urbaine de Ksar El Kébir ont déjà été soulevées dans le rapport de la Cour régionale des comptes de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma.

Cette affaire, qui sera examinée de près dans les prochains mois, attire l’attention sur la transparence et la responsabilité dans la gestion des fonds publics, soulignant l’importance de lutter contre la corruption et les pratiques financières douteuses au sein des institutions publiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici