132 personnes portées disparues dans des tentatives d’immigration clandestine au large des côtes tunisiennes

0
88

Quelque 132 personnes ont trouvé la mort ou se sont portées disparues dans des tentatives d’immigration clandestine au large des côtes tunisiennes au cours du premier trimestre 2023, selon le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES).
Dans son dernier rapport sur la migration irrégulière, le forum a relevé qu’au cours du mois de mars, 97 candidats à l’immigration clandestine sont décédés ou se sont portées disparues dans des tentatives de traversée clandestine vers la rive nord de la Méditerranée, notamment les côtes italiennes.

Le rapport, réalisé en se référant à des communiqués officiels et à des témoignages de survivants, indique qu’au cours du premier trimestre de cette année, 1771 migrants irréguliers tunisiens ont pu atteindre les côtes italiennes, dont 348 mineurs et 121 femmes.

Le Forum fait savoir que des traversées de migration irrégulière transportant 14.082 personnes de nationalité tunisienne et non tunisienne ont été avortées.

D’après des statistiques officielles, 660 migrants irréguliers tunisiens ont pu atteindre les côtes italiennes en mars 2023 contre 224 en mars 2022 et 334 en mars 2021.

La Tunisie, dont certaines portions de littoral se trouvent à moins de 150 km de l’île italienne de Lampedusa, enregistre très régulièrement des tentatives de départ de migrants, en grande partie des subsahariens, vers l’Italie.

La Méditerranée centrale est la route migratoire la plus dangereuse du monde, selon l’organisation internationale pour les migrations, qui estime que plus de 18.000 migrants y sont morts ou disparus depuis 2014.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici