USA : un rabbin trompe ses fidèles en utilisant ChatGPT pour rédiger son discours

0
111

ChatGPT est décidément capable de générer n’importe quel type de contenu. Les fidèles d’une communauté juive l’ont appris à leurs dépens, en découvrant que le discours prononcé par leur rabbin avait été entièrement rédigé par le robot conversationnel. 

Le rabbin Joshua Franklin, invité à prendre la parole à l’occasion d’une cérémonie dans un centre communautaire des Hamptons à Long Island, a ainsi évoqué le passage de la Genèse racontant le moment où Joseph, vice-roi d’Egypte, retrouve ses frères qui l’avaient vendu en esclavage au terme de nombreuses années. « Malgré les épreuves qu’il a endurées, Joseph a été capable de trouver en son cœur la capacité de pardonner à ses frères pour leurs méfaits passés. En faisant preuve à la fois d’ouverture et de vulnérabilité, il a été capable de guérir de vieilles blessures et de créer des liens plus significatifs avec eux », a notamment dit le rabbin. 

Après avoir terminé son discours, Joshua Franklin a confessé qu’il n’en était pas l’auteur. Il a alors demandé à ses fidèles de trouver l’identité de ce dernier, mais sans succès. Le rabbin a alors révélé le pot-aux-roses, indiquant à son auditoire que ce mystérieux rédacteur n’était autre que le robot conversationnel ChatGPT. « J’avais donné pour instruction à cette intelligence artificielle de rédiger un sermon d’environ 1000 mots dans le style d’un rabbin, en reliant la section de la Torah Vayigach à l’idée d’intimité et de vulnérabilité, tout en citant Brene Brown (une chercheuse américaine en sciences sociales connue pour travailler sur la notion de vulnérabilité, ndlr) », a-t-il relaté.

Tandis que l’auditoire l’applaudissait pour sa supercherie, le rabbin a confié être pour sa part « mortellement effrayé ». « Je pensais que nous, rabbins, serions parmi les derniers à être menacés dans nos fonctions par l’intelligence artificielle », a-t-il déploré, tout en promettant, après cette expérience, de ne plus jamais avoir recours à un tel robot pour rédiger ses discours. 

Le robot conversationnel ChatGPT, développé par OpenAI et mis à disposition du grand public en novembre, n’en finit pas de surprendre par ses performances. Le milieu enseignant réfléchit notamment à sa riposte alors que les cas de tricherie se multiplient, les élèves s’en servant notamment pour faire leurs devoirs.         

 Avec agences

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici