SM le Roi: la bataille climatique du Sahel ne peut être gagnée que par la mobilisation optimale des ressources propres de ses Etats et un soutien financier international

0
119

La bataille climatique de la région du Sahel ne peut être gagnée que par la mobilisation optimale des ressources propres de ses Etats, a affirmé Sa Majesté le Roi Mohammed VI, soulignant que cette mobilisation devra être résolument conjuguée à un soutien financier international à la hauteur des ambitions du Plan d’investissement Climat.

Dans un message adressé, vendredi, aux participants à la 2ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Commission Climat pour la région du Sahel, qui se tient à Addis-Abeba, le Souverain a affirmé que « ce prérequis se fonde sur la création historique, à l’issue de la COP27, d’un fonds répondant aux pertes et dommages amplifiés par la crise climatique« .

SM le Roi a indiqué, dans ce message dont lecture a été donnée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, que « d’ici 2030, des manifestations climatiques extrêmes menacent directement jusqu’à 118 millions d’Africains parmi les plus pauvres« , notant que dans la sous-région du G5 Sahel, la pauvreté pourrait, selon les estimations, frapper 13,5 millions de personnes supplémentaires d’ici 2050.

« De surcroît, en dépit de ce bilan alarmant, jusqu’en 2020, notre Continent n’a reçu que 12% du financement climatique mondial« , a relevé le Souverain.

SM le Roi a, dans ce cadre, rappelé que le Maroc a honoré son engagement en apportant, à la Commission Climat pour la région du Sahel, son appui en matière de renforcement des capacités, d’assistance technique et de soutien financier pour l’élaboration des études de faisabilité afin qu’elle finalise son Plan d’Investissement Climatique.

Constant dans son engagement, le Royaume assure d’ores et déjà l’assistance technique nécessaire aux actions de la Commission et il œuvrera, avec la même détermination, pour mener à terme sa feuille de route, a ajouté le Souverain.

Se félicitant de la voie « sage », celle de l’action régionale coordonnée et concertée, privilégiée par les dirigeants africains pour relever les défis de la crise climatique, SM le Roi a indiqué que l’action de l’Afrique continue à se heurter à de multiples contraintes.

« La Réunion de Très Haut Niveau des trois Commissions Climats Africaines, tenue en marge de la COP27 à l’initiative de Mes frères, Président Macky Sall et Président Denis Sassou N’Guesso, illustre cette approche solidaire qu’il conviendrait de consolider« , a poursuivi le Souverain, précisant que le renforcement de la coordination entre les structures de gouvernance des trois Commissions « nous permettra de renforcer la cohérence de notre action commune pour une Afrique plus résiliente au changement climatique« .

« Les engagements que Nous avons pris lors du Premier Sommet Africain de l’Action tenu à Marrakech en 2016 en marge de la COP22, continueront de guider nos efforts pour que soient assurées la résilience de notre continent et les ambitions des futures générations africaines », a conclu SM le Roi.

MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici