La Corée du Sud lance avec succès son deuxième satellite d’observation militaire

0
16

La Corée du Sud a lancé avec succès son deuxième satellite d’observation militaire, quelques jours après que la Corée du Nord a confirmé son intention de lancer plusieurs satellites d’espionnage cette année.

Le ministère de la Défense sud-coréen a annoncé que le satellite était entré en orbite avec succès après son lancement à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX depuis le Centre spatial Kennedy en Floride, aux États-Unis, hier dimanche.

Dans un communiqué, le ministère a indiqué que les capacités de renseignement, de surveillance et de reconnaissance du satellite avaient été considérablement renforcées après le lancement réussi, soulignant la poursuite de ses efforts pour lancer davantage de satellites à l’avenir sans rencontrer d’obstacles.

La Corée du Sud rivalise pour renforcer ses capacités de renseignement et de surveillance avec la Corée du Nord, qui prévoit de lancer cinq satellites d’espionnage militaire d’ici 2025, alors que la Corée du Nord a lancé son premier satellite en novembre dernier.

Depuis lors, la Corée du Nord a déclaré que son satellite transmettait des images de sites clés aux États-Unis, y compris la Maison Blanche et le Pentagone, mais n’a fourni aucune preuve à cet égard.

Dans une démarche considérée comme une violation des sanctions internationales, le leader nord-coréen Kim Jong-un a annoncé son intention de lancer trois autres satellites d’espionnage militaire en 2024.

Le lancement de satellites par la Corée du Nord est considéré comme une violation des sanctions internationales imposées en raison de son programme nucléaire, car elle utilise des technologies de missiles balistiques interdites.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici