Le taux d’inflation en Turquie atteint 68,5% en mars

0
12

Les données officielles publiées mercredi révèlent que le taux d’inflation annuel en Turquie a grimpé à 68,5% en mars dernier, légèrement en deçà des prévisions après la défaite du Parti de la justice et du développement au pouvoir lors des élections locales, en raison notamment de la hausse du coût de la vie, selon l’agence Reuters.

L’Institut national de la statistique en Turquie a annoncé que le taux d’inflation mensuel s’est établi à 3,16 %, en baisse par rapport à 4,53 % en février et 6,7 % en janvier derniers, principalement en raison des ajustements salariaux et de la hausse des prix en début d’année.

Les sondages menés par Reuters prévoyaient que le taux d’inflation annuel atteindrait 69,1 % en mars dernier, avec une augmentation mensuelle estimée à 3,5 %.

Le Parti de la justice et du développement, dirigé par le président Recep Tayyip Erdoğan, a perdu le contrôle de plusieurs régions lors des élections locales du dimanche dernier.

Des analystes cités par Reuters ont déclaré que les électeurs avaient largement sanctionné le Parti de la justice et du développement en raison de la crise continue du coût de la vie depuis des années.

Dans le contexte du resserrement de la politique monétaire entamé depuis juin dernier, la Banque centrale a surpris les analystes en relevant le taux d’intérêt de référence de 500 points de base supplémentaires le mois dernier, en raison, selon elle, de la détérioration des perspectives d’inflation.

Après la publication des données, le ministre des Finances, Mehmet Şimşek, a déclaré que le resserrement monétaire et financier récent contribuerait à stabiliser les attentes en matière d’inflation, affirmant sur la plateforme de médias sociaux « X » qu’ils redoubleraient d’efforts pour atteindre leur objectif de stabilité des prix, qui est leur priorité absolue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici