Une étude rassurante : Aucun lien entre l’utilisation des téléphones portables et l’incidence du cancer du cerveau

0
15

Une nouvelle étude a révélé que l’utilisation prolongée des téléphones portables n’est pas associée à un risque accru de cancer du cerveau.

Des chercheurs britanniques et suédois ont suivi plus de 250 000 utilisateurs de téléphones portables, dont certains ont utilisé leurs appareils pendant de longues périodes, au cours d’une étude menée sur 17 ans.

Les chercheurs, de l’Imperial College London et de l’Institut Karolinska en Suède, ont interrogé les participants sur leur utilisation du téléphone portable, puis les ont suivis pour déterminer s’ils avaient développé des tumeurs cancéreuses plus tard en raison de cette technologie.

La professeure Mireille Toledano, de l’Imperial College, a qualifié les résultats de rassurants, surtout parce que l’utilisation des téléphones portables est aujourd’hui très différente de celle au début de l’étude. En effet, les nouveaux téléphones émettent des ondes électromagnétiques plus faibles, et les gens passent moins de temps avec leur téléphone près de leur tête, préférant les appels vidéo, les réseaux sociaux, la navigation sur Internet et la diffusion de vidéos.

Le professeur Paul Elliott a ajouté : « C’est la plus grande étude internationale à long terme de ce type, et nous n’avons trouvé aucune preuve que l’utilisation prolongée ou intensive du téléphone portable soit liée à un risque accru de tumeurs cérébrales courantes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici