Le ministre mauritanien souligne l’importance des relations amicales avec les pays voisins.

0
31

Mohamed Ould Achourkou, ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Mines et porte-parole du gouvernement mauritanien, a souligné lors d’une conférence de presse suivant la réunion du Conseil des ministres mauritanien hier mercredi, que son pays « cherche toujours à construire des relations positives avec divers pays, en particulier les pays voisins ».

En réponse à une question sur les relations extérieures de Nouakchott, en particulier avec les pays frontaliers, le même responsable gouvernemental a déclaré que « l’État mauritanien cherche également à augmenter et à développer les échanges commerciaux et économiques avec ces pays, en raison de leurs répercussions sur l’économie nationale et sur les citoyens mauritaniens ».

Le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Mines, porte-parole du gouvernement mauritanien, a ajouté : « Aujourd’hui, grâce à la sagesse et à l’habileté du président Mohamed Ould Ghazouani, aucun pays ne refuse de reconnaître la Mauritanie ou n’entretient de bonnes relations avec elle, que ce soit avec les pays voisins ou d’autres. »

En ce qui concerne les chercheurs d’or mauritaniens ayant péri en dehors des frontières nationales, Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation du gouvernement de Mohamed Ould Bilal Messaoud, a déclaré que « de nombreux citoyens exercent des activités minières et de prospection dans les régions du nord, mais malheureusement, certains d’entre eux pratiquent ces activités en dehors des frontières du pays, dans une région connue pour sa sensibilité sécuritaire et sa situation régionale, les exposant ainsi à des dangers ».

Lors de la même conférence de presse, Mohamed Ould Mohamed Lemine a ajouté que « les autorités administratives et militaires dans les régions du nord ont lancé des campagnes de sensibilisation des chercheurs sur ce sujet, les encourageant à limiter leurs activités à l’intérieur des frontières géographiques du pays », soulignant que « certains ont répondu positivement, tandis que d’autres continuent à exercer leurs activités en dehors des frontières, ce qui a entraîné la mort de certains d’entre eux ».

Le porte-parole du gouvernement mauritanien avait précédemment exhorté, en début de ce mois, les chercheurs d’or de son pays à respecter les frontières nationales et à suivre les directives et avertissements du gouvernement à cet égard, considérant que « les responsabilités de l’État se limitent uniquement à sécuriser son territoire national ».

Ces affirmations du gouvernement mauritanien interviennent dans le contexte des tensions douanières entre les deux pays, suite à la décision des autorités mauritaniennes de relever les droits de douane sur les camions marocains traversant la frontière à El Guerguerat, une décision que certains observateurs considèrent comme étant politique.

Il convient de noter que le président mauritanien avait ordonné à son ministère des Affaires étrangères d’ouvrir un consulat général à Casablanca pour suivre l’évolution des relations maroco-mauritaniennes, en particulier sur le plan économique. Il s’agit de la première représentation consulaire de ce type, et on s’attend à ce que les services consulaires débutent dans les prochains jours, le consul général mauritanien ayant été nommé après l’approbation des autorités marocaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici