Le Maroc dispose de 26 jours de stock de sécurité en gasoil et gaz butane, faut-il s’alarmer ?

0
179

Le Maroc dispose actuellement d’un stock de sécurité en gasoil de 26 jours, a déclaré la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, mercredi, devant la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement de la Chambre des représentants. La loi marocaine pourtant stipule que ce stock de sécurité devrait couvrir un minimum de 60 jours réglementaires. Faut-il s’inquiéter d’une précarité énergétique future dans les jours à venir ? 

Le stock de sécurité du Maroc en chiffres à date du 11 avril 2022 : 

  • Stock de gasoil  : 26 jours = 437.000 tonnes
  • Stock d’essence : 43 jours = 83.000 tonnes
  • Stock de kérosène : 34 jours= 36.000 tonnes
  • Stock de fioul : 83 jours = 233.000 tonnes
  • Stock de gaz butane : 26 jours

Doit-on s’inquiéter? 

Il n’y a pas de quoi s’alarmer, a rassuré la ministre lors d’une conférence de presse organisée ce vendredi afin de présenter la stratégie énergétique du Royaume. Même si la loi prévoit 60 jours, la moyenne nationale s’est toujours située autour de 30 jours, et ce depuis près de 2 décennies, a-t-elle affirmé. D’ailleurs, la ministre a même jugé non nécessaire de relever la moyenne des 60 jours à 90 jours puisque cela nécessite des capacités de stockage dont le Maroc ne dispose pas. Le ministère avait annoncé à cet effet, le lancement de projets pour augmenter la capacité des réserves de pétrole de 550.000 tonnes à 1,8 million de tonnes d’ici 2023, pour un investissement total de 2 milliards de dirhams.

Pour le stock de gasoil, étant le carburant le plus consommé au Maroc, les sociétés de distribution sont en mesure de garder l’approvisionnement du marche national à un niveau normal, rassure Mme Benali, puisque celles-ci ont déjà sécurisé 45 jours de stock financier sous formes de contrats avec les fournisseurs.

Concernant le gaz butane, le ministre a souligné que le Maroc achète son gaz sur le marché international et non pas européen. L’achat du gaz sur le marché international protège le Maroc en terme d’approvisionnement. En effet, dans le contexte mondial actuel, si la Russie dispose des plus grandes réserves en gaz naturel dans le monde, les ressources mondiales en gaz continuent actuellement à couvrir près de 100 ans en demande, et l’arrivée du gaz de schiste [ gaz naturel contenu dans des roches, ndlr] aux Etats-Unis a contribué à relever les réserves mondiales.

Cependant, cela ne nous met pas forcément à l’abri des fluctuations des prix. Ainsi, c’est l’Etat qui supporte le coût supplémentaire du gaz butane à travers la caisse de compensation, pour garder son prix stable pour le citoyen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici