Immobilier sans restrictions : les Mustafareen sont une arme à double tranchant Le gouvernement promulgue une loi pour les contrôler.

0
17

Agar semble faire référence à la complexité de la situation au Soudan et aux défis auxquels le gouvernement est confronté dans la gestion des conflits armés dans le pays. Il considère que les accords extérieurs pourraient être totalement inappropriés au contexte soudanais et souligne que la guerre en cours n’oppose pas deux forces opposées, mais plutôt entre une force agressive et le peuple soudanais.

Quant à la résistance populaire, Agar la considère comme une arme à double tranchant, qui pousse le gouvernement à chercher à l’organiser et à la contrôler à travers la loi. Il évoque la nécessité d’un commandement central pour gérer les mobilisés et contrôler l’usage des armes, ce qui reflète les défis sécuritaires auxquels le pays est confronté.

Agar critique également la négligence des organisations internationales face à certains aspects importants de la crise humanitaire au Soudan, comme la destruction des récoltes par RSF, qui contribue à l’exacerbation de la famine. Sa déclaration témoigne de son inquiétude quant aux aspects humanitaires et économiques du conflit interne au Soudan et à la nécessité d’y remédier.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici