Les États membres de l’UE envisagent d’interdire les importations de gaz russe

0
18

Le ministre des Affaires étrangères suédois, Tobias Billström, a confirmé la détermination des États membres de l’Union européenne à inclure l’interdiction des importations de gaz naturel liquéfié dans le quatorzième ensemble de sanctions contre la Russie.

Billström a déclaré lors de son arrivée à la réunion des ministres des Affaires étrangères et de la Défense de l’Union, qui se tient aujourd’hui à Luxembourg, que « l’adoption du quatorzième ensemble de sanctions (contre la Russie) est l’une des étapes les plus importantes, et nous avons l’intention d’imposer une interdiction sur l’importation de gaz naturel liquéfié », selon l’agence russe TASS.

Le Parlement européen a voté en faveur de l’adoption de règles permettant aux gouvernements européens d’interdire les importations de gaz naturel liquéfié russe, en empêchant les sociétés russes de réserver des capacités de stockage dans l’infrastructure gazière.

L’Union européenne a évité d’imposer des sanctions sur le gaz russe, dont certains États membres dépendent largement.

Les nouvelles règles d’importation de gaz visent à créer un cadre légal permettant aux gouvernements d’empêcher les fournitures de gaz russe dans leur pays comme alternative, bien qu’aucun importateur majeur n’ait encore indiqué qu’il utiliserait les nouvelles règles.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici