Officiellement: Leonel Messi est un joueur de l’Inter Miami

0
199

L’arrivée de Lionel Messi à l’Inter Miami est le plus retenant transfert de l’histoire de la MLS, qui compte sur ce coup de projecteur unique pour doper l’attractivité de son championnat et faire du foot un sport de premier plan aux États-Unis.

Après l’ère Pelé dans les années 1970, lorsqu’il s’engage avec le New York Cosmos, au sein de feu la Ligue nord-américaine de football (NASL), et l’ère David Beckham dans les années 2000, quand l ‘Anglais signa avec le Los Angeles Galaxy, l’ère Messi va donc s’ouvrir en MLS, dont le développement et la popularité vont bénéficier d’un coup de boost sans précédent, à trois ans du Mondial-2026 que les Etats-Unis co-organise avec le Canada et le Mexique.

Si les matchs du « Roi » Pelé n’étaient vus à l’époque que par les seuls spectateurs dans les stades ou lors de très occasionnelles retransmissions en direct à la télévision américaine, ceux du champion du monde argentin seront visibles partout dans le monde entier , via la plateforme Apple TV, propriétaire des droits de diffusion du championnat pour un montant de 2,5 milliards de dollars sur dix ans.

En souscrivant à un abonnement, les fans de foot de 107 pays pourront peut-être regarder Messi en action sous le maillot rose de l’Inter Miami.

« Pelé a changé le sport en Amérique du Nord en initiant les gens à ce qu’est le football », a déclaré à l’AFP l’ancien international américain Taylor Twellman, aujourd’hui consultant pour Apple TV. « Messi sera tout cela et plus encore parce que la MLS a les infrastructures et la Coupe du monde comme rampe de lancement de cette fusée vers la lune. »

Apple TV+ et Adidas impliqués

Les dirigeants d’Apple ont déclaré qu’à long terme, ils considéraient la MLS comme un potentiel commercial concurrent des grands championnats européens, compte tenu du vaste marché qui représente l’Amérique du Nord. Et l’arrivée du septuple vainqueur du Ballon d’Or, âgé de 35 ans, ne peut que renforcer leur confiance sur ce plan.

Outre Apple TV+, qui a d’ailleurs annoncé la diffusion prochaine d’une série documentaire en quatre parties, retraçant les cinq Coupes du monde jouées par Messi, Adidas, sponsor à vie de la star, semble avoir joué un rôle dans sa venue à l’Inter Miami, où il va devenir sans nul doute le joueur le mieux payé de l’histoire du championnat nord-américain.

Le dernier transfert de cette taille, conclu par la MLS pour une star internationale, remonte à 2007 avec l’arrivée de David Beckham au Los Angeles Galaxy en provenance du Real Madrid.

A l’époque, l’Anglais avait enrichi de la possibilité d’acheter des parts d’une franchise à l’issue de sa carrière, laquelle n’est autre que l’Inter Miami, intégrée à la MLS dans le cadre d’ une expansion en 2020. Messi bénéficierait de ce type de possibilité, d’après plusieurs médias.

Passion et curiosité

La présence de Messi en MLS devrait indubitablement avoir un effet sur le merchandising et pas qu’à Miami, où la communauté argentine est fort en nombre. Chaque match qu’il jouera suscitera la passion des fans, mais aussi la curiosité d’autres pour voir à l’œuvre celui que beaucoup fourni comme le plus grand joueur de l’histoire du football.

Les enceintes des clubs de MLS étant d’une capacité allant de 18.000 à 30.000 places, il est même possible que certaines rencontres se déroulent donc dans des stades de 60.000 places, normalement réservées au football américain, sport roi aux Etats-Unis, comme cela fut déjà le cas en 2017, lors d’une mini-tournée d’été avec le FC Barcelone.

Enfin, il est possible qu’à l’instar de Pelé et Beckham, qui attirèrent chacun d’autres stars en fin de carrière – les George Best, Franz Beckenbauer et autres Gerd Müller pour le premier, les Zlatan Ibrahimovic, Thierry Henry et Wayne Rooney, pour le second -, Messi en fait de même, même si la MLS a axé son développement sur le renforcement de jeunes talents, provenant pour beaucoup d’Amérique du Sud.

« Je pense à lui comme à quelqu’un qui franchit tellement de barrières qu’il peut être plus important que n’importe quel athlète de n’importe quel sport n’ayant jamais évolué ici aux États-Unis », a résumé ces dernières semaines le patron de la Major League Soccer, Don Garber.

Ce qui semble devoir être le dernier chapitre de l’immense carrière de Messi pourrait bien ouvrir une nouvelle ère prospère et durable pour la MLS.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici