Ukraine: la femme enceinte évacuée sur un brancard à Marioupol est morte avec son bébé

0
209

Évacués après le bombardement de la maternité de Marioupol, le mercredi 9 mars, la jeune femme et son bébé né par césarienne n’ont pas pu être sauvés.

GUERRE EN UKRAINE – Dénouement tragique. Symbole de l’horreur de l’attaque d’une maternité de Marioupol, bombardée par la Russie  mercredi 9 mars, la femme enceinte évacuée sur un brancard est décédée comme son bébé, rapporte l’agence de presse américaine Associated Press ce lundi 14 mars.

Une femme enceinte blessée est évacuée de l’hôpital pédiatrique de Marioupol.
PHOTO : LA PRESSE CANADIENNE / AP/EVGENIY MALOLETKA

Sur l’une des photos prises après le bombardement, et qui a fait le tour du monde, on pouvait apercevoir la jeune femme tenir son ventre, alors que les secours se ruaient pour l’évacuer du lieu recouvert de débris. Transportée vers un autre hôpital, toutefois proche du front, elle a été prise en charge par des médecins qui ont tout fait pour la sauver.

“Tuez-moi maintenant”, a-t-elle crié aux médecins quand elle s’est rendue compte qu’elle était en train de perdre son enfant. Timur Marin, un chirurgien, a indiqué que le pelvis de la femme enceinte avait été écrasé et sa hanche détachée.

“Aucun signe de vie” du bébé

Le bébé a été mis au monde par césarienne mais il ne montrait “aucun signe de vie”, a expliqué le chirurgien. Après “plus de 30 minutes de réanimation”, la mère n’a pas non plus survécu, a indiqué samedi le chirurgien. “Ils sont tous les deux morts”, a-t-il résumé.

L’agence rapporte que dans la précipitation de l’évacuation, les médecins n’avaient pas eu le temps d’obtenir le nom de la jeune femme, mais son mari et son père ont pu récupérer son corps. Elle n’a donc pas été enterrée dans une fosse commune, contrairement à beaucoup de victimes alors que les morts se multiplient à Marioupol.

Une autre femme enceinte sauvée

Mariana Vishegirskaya, une autre femme enceinte présente à la maternité au moment du bombardement, a eu plus de chance. Elle a donné naissance à une petite fille en bonne santé et prénommée Veronika, a annoncé Sergiy Kyslytsya, l’ambassadeur de l’Ukraine aux Nations-Unies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici