Tragédie au Kenya : le chef des armées et 9 responsables militaires tués dans un crash d’hélicoptère

0
20

Une réunion d’urgence a été organisée à la suite du crash de l’aéronef qui a causé la mort du général Francis Omondi Ogolla et de neuf commandants de haut rang.

Le chef des armées du Kenya, Francis Omondi Ogolla, et neuf autres responsables militaires ont été tués jeudi dans le crash d’un hélicoptère dans l’ouest du pays, a annoncé le président William Ruto.

«Aujourd’hui à 14h20 (9h20 heure de Paris), notre nation a vécu un tragique accident aérien dans la région de Sindar (…) dans le comté d’Elgeyo Marakwet. Je suis profondément attristé d’annoncer le décès du général Francis Omondi Ogolla, chef des Forces de défense kényanes», a déclaré le chef de l’État kényan à l’issue d’une réunion du Conseil de sécurité qu’il avait convoqué en urgence. «Avec lui, lors de l’accident, se trouvaient onze autres vaillants militaires, neuf qui sont également décédés avec lui et deux survivants», a-t-il ajouté.

Les responsables militaires, en mission pour superviser l’opération « Maliza Uhalifu » (finir avec la criminalité), ont été frappés par un tragique accident d’avion peu après leur départ de Nairobi pour inspecter un chantier dans le comté de Uasin Gishu. Le général Francis Omondi Ogolla, âgé de 61 ans et récemment nommé chef des armées par le président William Ruto, faisait partie des victimes. Ce dernier, reconnu pour son intégrité et son dévouement au service de la nation, a vu sa carrière saluée par l’ancien président Uhuru Kenyatta. L’enquête sur les circonstances de l’accident est actuellement menée par l’armée de l’air kényane.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici