JO-2024 : La Grèce remet la flamme olympique aux organisateurs français

0
18

Lors d’une cérémonie tenue au stade Panathénaïque à Athènes, où ont été célébrés les anciens jeux remontant à 130 ans, la Grèce a remis vendredi la flamme olympique aux organisateurs des Jeux de Paris prévus cet été en France.

La flamme passera la nuit à l’ambassade de France à Athènes, puis partira le lendemain par voie maritime vers la France, où elle devrait arriver à Marseille ce samedi. La flamme poursuivra ensuite sa tournée en France à partir du 8 mai 2024 pour une durée de deux mois à travers différentes régions.

Lors de la cérémonie organisée au stade Panathénaïque à Athènes, la flamme olympique a été remise par le président du Comité olympique grec, Spyros Capralos, au président du Comité des Jeux de Paris, Tony Estanguet. Estanguet, triple médaillé d’or olympique en kayak lors des Jeux de Sydney 2000, d’Athènes 2004 et de Londres 2012, a prononcé un discours affirmant que l’objectif de Paris était d’organiser « des jeux à la fois spectaculaires et responsables », contribuant ainsi à construire une société plus inclusive.

Il a ajouté que les organisateurs accordaient une attention particulière pour s’assurer que « le plus grand événement du monde joue un rôle important dans la résolution des problèmes vitaux de notre époque ».

Les Françaises Gabriella Papadakis, médaillée d’or en danse sur glace aux Jeux d’hiver de Beijing 2022, et l’ancienne nageuse Béatrice Hess ont porté la flamme lors de la dernière étape de son parcours en Grèce, l’amenant jusqu’au stade Panathénaïque.

La flamme a été allumée mi-avril à Olympie, près de 100 jours avant la cérémonie d’ouverture prévue le 26 juillet.

En raison du temps nuageux sur le site des anciens Jeux olympiques, il n’a pas été possible d’allumer la flamme avec les rayons du soleil comme d’habitude, donc une flamme de secours a été utilisée lors de l’essai général.

Après un voyage de 11 jours à travers la Grèce, la flamme a été remise aux Français vendredi, après avoir été portée par 600 personnes sur 5 000 kilomètres à travers sept îles grecques et dix sites archéologiques.

Il est prévu que la flamme soit accueillie par environ 150 000 personnes le 8 mai, avec la mobilisation de 6 000 policiers pour assurer la sécurité de l’événement.

La flamme entame son voyage en France à partir du 8 mai, passant entre les mains de 10 000 personnes à travers 64 régions françaises, plus de 450 villes et communes, avant d’arriver le 26 juillet pour l’ouverture des Jeux olympiques 2024 à Paris, qui se tiendront jusqu’au 11 août.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici