La participation de l’Université Al Akhawayn à la 23ème session du Comité d’experts de l’ONU

0
26

La semaine en cours voit l’Université Al Akhawayn participer à la 23ème session du Comité d’experts en administration publique, dans le cadre de sa coopération à long terme avec le Département des affaires économiques et sociales des Nations unies.

Depuis 2012, l’Université Al Akhawayn, reconnue en permanence par le Comité d’experts en administration publique, a pris part aux discussions et débats des experts, fournissant une contribution technique sur la manière dont la technologie peut servir la bonne gouvernance dans les pays en développement.

Dans un communiqué, l’université a noté que ses contributions ont toujours été discutées lors de la session plénière et, parfois, incluses dans les recommandations finales du Comité d’experts en administration publique, du Conseil économique et social des Nations unies, et de l’Assemblée générale des Nations unies.

Le même communiqué précise qu’au cours de cette année, la contribution de l’Université Al Akhawayn sera présentée par le Professeur Idriss Katani et portera sur « l’intelligence artificielle pour le développement : perspectives, défis et menaces ».

Le Comité d’experts en administration publique est un organe consultatif technique des Nations unies chargé d’étudier et de formuler des recommandations visant à améliorer les structures et les processus de gouvernance publique pour le développement.

Cette commission se réunit chaque année en avril au siège des Nations unies à New York, en présence de nombreuses personnalités et groupes influents aux niveaux national et international.

Cette réunion donne lieu à plusieurs décisions et événements importants au niveau mondial, liés à la gouvernance électronique, à l’intelligence artificielle pour le développement et à la transformation numérique.

Les résultats de cette réunion sont utilisés par le Département des affaires économiques et sociales des Nations unies pour orienter l’analyse des tendances, des défis et des priorités de l’administration publique à l’échelle mondiale, notamment en ce qui concerne le Programme de développement durable à l’horizon 2030, ainsi que pour soutenir la mise en œuvre et la revue des progrès réalisés dans la réalisation des objectifs de développement durable.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici