Tensions croissantes lors du processus électoral russe

0
12

Le deuxième jour des élections présidentielles russes a été marqué par une série d’attaques cybernétiques, de tirs de missiles et de manifestations en Russie. Le parti au pouvoir, Russie unie, a annoncé que tous ses services électroniques ont été la cible d’une cyberattaque généralisée.

Dans un autre développement, le ministère russe de la Défense a déclaré que ses systèmes aériens avaient intercepté huit missiles provenant de lanceurs « RM-70 Vampir » et deux drones ukrainiens au-dessus de la province de Belgorod. Par ailleurs, le gouverneur de la région de Samara a signalé une attaque de drones ukrainiens contre des raffineries de pétrole appartenant à la société Rosneft dans la région, sans faire de blessés graves.

Ces événements se sont déroulés alors que les électeurs se rendaient aux urnes pour le deuxième jour des élections présidentielles. Ces élections devraient confirmer la continuité du mandat du président Vladimir Poutine pour un second mandat de six ans supplémentaires, étant donné l’absence de nouveaux concurrents sérieux.

Pour sa part, Poutine a accusé l’Ukraine d’ingérence dans le processus électoral russe, dans un contexte de fortes tensions internationales liées au conflit en Ukraine. Lors d’une allocution lors d’une réunion du Conseil de sécurité russe, Poutine a affirmé que ces attaques ne resteraient pas impunies.

Le taux de participation lors du premier jour des élections a dépassé les 35 %, avec plus de 114 millions de Russes ayant le droit de voter, y compris les habitants des « nouvelles terres » partiellement contrôlées par la Russie.

En ce qui concerne le vote électronique, le taux de participation s’est élevé à 82 %, selon la commission électorale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici