PRÉSIDENTIELLE: ZEMMOUR VISÉ PAR UNE PLAINTE APRÈS UNE CAMPAGNE DE SMS DESTINÉE À DES FRANÇAIS JUIFS

0
185

Le candidat de Reconquête a envoyé des milliers de SMS s’adressant spécifiquement aux Français juifs. Une pratique qui a donné lieu à une instruction de la CNIL et désormais à une première plainte.

« La plus massive exploitation de listes nominatives de juifs depuis la rafle du Vel’d’hiv ». C’est en ces termes que deux associations, l’UEJF et J’accuse, définissent la campagne d’envoi de SMS de l’équipe d’Eric Zemmour à des Français de confession juive ce vendredi 8 avril, à 48 heures du 1er tour de l’élection présidentielle.

Toutes deux ont déposé une plainte commune contre X auprès du Procureur de la République, que BFMTV a pu consulter. Elle vise explicitement le candidat de Reconquête, qui a recueilli 7% des voix au premier tour de l’élection présidentielle.

Message « aux Français de confession juive »

Selon le document, il est notamment reproché à Éric Zemmour d’avoir illégalement utilisé une base de données « qui, directement ou indirectement », fait « apparaître les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses » des personnes visées par la campagne de démarchage politique, sans leur consentement.

Auprès de BFMTV, l’équipe d’Eric Zemmour a confirmé être à l’origine de la campagne d’envoi « d’une dizaine de milliers de SMS », qui renvoyaient vers une page web du candidat intitulée « Message d’Eric Zemmour aux Français de confession juive. » Supprimée depuis, la page est restée en ligne entre le 8 et le 10 avril. Sa version archivée peut-être consultée à cette adresse.

Bien que ce démarchage vise explicitement des électeurs juifs, l’équipe d’Éric Zemmour a assuré à BFMTV ne pas avoir constitué une base de données associant des individus à leur appartenance religieuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici