« Nous devons réduire notre dépendance aux États-Unis » (Emmanuel Macron)

0
108

« S’il y a une accélération de l’embrasement du duopole, nous n’aurons pas le temps ni les moyens de financer notre autonomie stratégique »

Le président français Emmanuel Macron a déclaré ce dimanche dans une interview accordée au magazine économique Les Echos alors qu’il revenait d’une visite en Chine, que son pays et le continent européen doivent « réduire la dépendance vis-à-vis des États-Unis » concernant la question autour de Taïwan.

Macron aspire à une transformation de l’Europe qui mette en avant une « autonomie stratégique ». « L’Europe doit réduire sa dépendance vis-à-vis des États-Unis et éviter d’être entraînée dans une confrontation entre la Chine et les États-Unis sur fond de turbulences autour de Taïwan », a déclaré le président Emmanuel Macron. Selon lui, le « gros risque » auquel l’Europe fait face est qu’elle « tombe dans des crises qui ne sont pas les nôtres, ce qui nous empêche de construire notre autonomie stratégique ».

« La question à laquelle les Européens doivent répondre est ‘est-ce que nous avons intérêt à accélérer la crise à Taïwan ?’ La réponse est non. Le pire serait de penser que nous, Européens, devons suivre les États-Unis sur cette question », a affirmé le président français. Emmanuel Macron soutient également que l’Europe ne doit pas participer à tendre davantage les relations entre les États-Unis et la Chine. « S’il y a une accélération de l’embrasement du duopole, nous n’aurons pas le temps ni les moyens de financer notre autonomie stratégique et deviendrons des vassaux alors que nous pouvons être le troisième pôle si nous avons quelques années pour le bâtir », a-t-il ajouté.

Agences

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici