L’ONU a signalé que l’eau devient de plus en plus rare à Gaza, ce qui suscite des craintes de maladies d’origine hydrique:

0
68

Le manque d’eau dans la bande de Gaza pourrait contraindre les habitants à puiser dans des sources contaminées, ce qui augmente le risque de propagation de maladies. L’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a lancé cette mise en garde. L’Organisation mondiale de la santé a précédemment indiqué que l’eau, le carburant et l’électricité pourraient s’épuiser dans les 24 heures, suite à un renforcement du blocus israélien sur Gaza après une attaque meurtrière menée par le groupe terroriste du Hamas le 7 octobre.

Juliette Touma, porte-parole de l’UNRWA, a déclaré : « Nous parlons de deux millions de personnes dans la bande de Gaza qui n’ont pas d’eau. Et l’eau vient à manquer. Et l’eau, c’est la vie. La vie s’épuise à Gaza. Elle a exprimé de vives inquiétudes quant à la propagation de maladies liées à l’eau si l’approvisionnement en eau demeure insuffisant à Gaza, car les habitants sont contraints de recourir à des sources d’eau non potable, y compris des puits. La crainte est également palpable parmi les employés de l’UNRWA à Gaza.

Selon les Nations unies, cette situation met en péril les services essentiels, notamment dans les domaines de la santé, de l’eau et de l’assainissement, tout en exacerbant l’insécurité alimentaire. L’ONU a souligné que les habitants de Gaza ont un accès très limité à de l’eau potable, les contraignant à recourir en dernier ressort à l’eau saumâtre provenant de puits agricoles. Cette situation suscite de vives préoccupations quant à la propagation de maladies liées à l’eau.

L’UNRWA à Gaza a réussi à obtenir une quantité limitée d’eau dans les magasins locaux, mais les rations se limitent actuellement à un litre d’eau par personne et par jour pour les équipes de l’UNRWA basées à Rafah. Cela ne couvre que les besoins en eau potable et d’autres besoins essentiels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici