Le Sidattes, un événement « très important » pour la structuration de la filière du palmier dattier au niveau national, selon Sadiki

0
124

Le Salon international des dattes au Maroc (Sidattes), dont la 11e édition a été ouverte jeudi à Erfoud (Province d’Errachidia), est un événement « très important » qui joue un rôle essentiel dans la structuration de la filière du palmier dattier au niveau national, a souligné le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki.

Après une suspension pendant deux années à cause des mesures préventives liées à la pandémie du Covid-19, le salon revient cette année sous une nouvelle configuration pour sa 11è édition, a-t-il ajouté dans une déclaration à la presse à cette occasion.

Sadiki a relevé que le Sidattes, qui s’est ouvert cette année aux expériences internationales avec la présence de 9 pays étrangers, est marqué par la participation des producteurs de dattes et de l’ensemble des acteurs de la filière.

Le ministre a rappelé, par ailleurs, que le Plan Maroc Vert a accordé une grande importance à la filière phœnicicole, à travers le contrat programme 2009-2020 qui a permis de planter 3 millions de palmiers dattiers, ainsi que d’améliorer les indicateurs de ce secteur, en termes de production, de qualité et de choix des variétés adaptés au climat de notre pays.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Génération Green 2020-2030, lancée par SM le Roi Mohammed VI, l’objectif est de planter 5 millions de palmiers dattiers de variétés adaptées au climat de notre pays, dont 3 millions de palmiers dattiers au niveau des oasis traditionnelles et 2 millions d’arbres dans le cadre des extensions des superficies des exploitations modernes, a-t-il poursuivi.

Sadiki a souligné que, grâce aux efforts fournis, la production de dattes a augmenté pour atteindre un volume annuel allant jusqu’à 150.000 tonnes, faisant avoir que l’année en cours connait, à cause de la sécheresse, une baisse de la production qui devrait se situer entre 115.000 et 120.000 tonnes sur le plan national.

Il a évoqué les efforts importants déployés aussi au niveau aussi de l’aval de la filière, en matière de soutien aux coopératives et des unités de valorisation, de stockage et d’emballage, ainsi que de celui de la commercialisation de dattes, à travers le soutien aux petits agriculteurs pour les aider à accéder aux marchés organisés dans les grandes villes.

Sadiki a mis l’accent, en outre, sur la recherche scientifique et l’innovation et leur importance pour l’atteinte des objectifs tracés pour la filière phœnicicole dans le cadre de la stratégie Génération Green.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici