Le Maroc salue la réélection du chinois Qu Dongyu à la tête de la FAO

0
76

Le Maroc a salué la réélection de Qu Dongyu, dimanche à Rome, pour un second mandat au poste de Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Intervenant à cette occasion, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, a salué les réalisations de l’organisation onusienne sous le leadership de Dongyu, qui « s’est engagé au service des plus démunis dans les pires situations qu’a traversée l’humanité ces dernières années », assurant le plein soutien du Maroc, « entièrement disponible pour une collaboration fructueuse ».

Selon Sadiki, qui a pris part aux élections, en présence du représentant permanent du Royaume auprès des organisations onusiennes à Rome, Youssef Balla, « le DG de la FAO a apporté, depuis le début de son mandat en 2019, des changements structurels qui ont permis à l’organisation de devenir plus dynamique, plus transparente et plus inclusive, dans le sillage d’une nouvelle vision stratégique ». Elle s’articule sur une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une vie meilleure, sans laisser personne de côté, a-t il loué.

Le ministre a, en outre, évoqué les nouvelles stratégies de la FAO sur le changement climatique et sur la science et l’innovation, faisant partie d’une série d’initiatives phares qui ont efficacement aidé les membres à relever des défis de longue date, exprimant ses souhaits d’un avenir prospère à tous les membres de l’organisation onusienne.

Lors du scrutin des pays membres de la FAO, Dongyu a reçu un total de 168 votes sur 182 déposés.

Nommé par la Chine, Qu Dongyu était le seul candidat. Son nouveau mandat courra du 1er août 2023 au 31 juillet 2027.

Pour rappel, Sadiki s’était entretenu, samedi, avec ses homologues espagnol, ghanéen et australien. Le rôle du Royaume dans la sécurité alimentaire régionale et son expérience pionnière en matière d’agriculture et de gestion des ressources hydriques ont été, respectivement, au cœur de ces entrevues.

En marge de la 43e Conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Maroc a pris part à l’ouverture de cette session, qui a été marquée par une série de tables rondes de haut niveau autour de la gestion intégrée des ressources hydriques.

Organe directeur suprême de la FAO, la Conférence formule des recommandations sur les questions alimentaires et agricoles mondiales et examine les questions de politique de gouvernance mondiale.

MEDIAS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici