Langya-Henipavirus (LayV) : que sait-on de ce nouveau virus identifié récemment en Chine ?

0
161

Des médecins chinois tirent la sonnette d’alarme sur un tout nouveau virus ayant touché 35 personnes. L’hénipavirus « Langya » – ou LayV – a été détecté chez des personnes dans deux provinces du Henan et du Shandong, situées dans le nord-est de la Chine. Dimanche 7 août 2022, les centres de contrôle de maladie (CDC) de Taïwan ont fait savoir qu’ils avaient placé le développement de ce virus sous surveillance, même si les cas sont jusqu’à présent limités à la Chine.

Les autorités sanitaires de Tawain ont annoncé la découverte de ce nouveau virus Baptisé Langya-Henipavirus, après une étude menée par des scientifiques, rapporte le média ‘’ Taipi Times’’. De quoi s’agit-il ? Faut-il s’inquiéter d’une nouvelle épidémie ? Explications avec le Dr. Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé.

« Le virus Langya est un henipavirus zoonotique, une maladie qui se transmet de l’animal à l’homme. Il fait partie de la famille des hénipavirus, dont deux souches ont déjà été identifiées : le virus Hendra, découvert pour la première fois en Australie, et le virus Nipah dentifié pour la première fois en 1999 en Malaisie », indique le médecin.

D’après Dr.Tayeb Hamdi «  les signes cliniques en cas d’infection à ce virus sont : la fièvre, la fatigue, la perte d’appétit,  les douleurs musculaires des nausées et vomissements ».

Faut-il s’inquiéter d’une nouvelle épidémie ? 

 « Nous ne sommes pas dans une situation d’urgence comme ce fut le cas avec le SARS-COV-2, puisque le virus Langya se transmet peu et n’a provoqué pour le moment aucun décès », rassure le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé.

2m

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici