Francophonie: l’art de l’improvisation théâtrale à l’honneur

0
223

À l’occasion du mois de la Francophonie, l’art de l’improvisation théâtrale a été à l’honneur lors d’un spectacle international, tenu à l’Institut français de Casablanca. Avec des participants venus des quatre coins du monde. Ce spectacle a eu lieu sous forme d’une compétition baptisée « le match d’Impro l’original ».

Ce spectacle, organisé par l’Institut français du Maroc, l’Ambassade de Suisse, la Délégation générale Wallonie-Bruxelles, le Bureau du Québec et des comédiens marocains, a eu lieu sous forme d’une compétition baptisée « le Match d’Impro l’original« . Ce match a mis aux prises deux équipes d’improvisation théâtrale composées de comédiens de Belgique, France, Québec, Suisse et Maroc. Jouant sans texte prédéfini et sans mise en scène préalable, les comédiens ont laissé libre cours à leur imagination pour le plus plus grand bonheur du public, qui a été impliqué dans cette compétition en départageant les deux équipes.

Toujours très créatifs, les comédiens ont mis en avant tout leur talent d’improvisation théâtrale, en proposant des histoires avec des personnages et des décors à partir de thèmes choisis par l’arbitre du match. Dans une ambiance de partage et de spontanéité, ils ont également fait appel à différentes techniques de l’art dramatique, réussissant à chaque fois à conquérir le public.Dans une déclaration à la MAP, Gaëtan Pellan, directeur de l’Institut français de Casablanca, s’est réjoui de l’organisation de cette soirée dédiée à l’improvisation théâtrale dans le cadre du mois de la Francophonie, avec la participation de comédiens du Maroc et d’ailleurs, qui ont également pris part à des ateliers de formation au profit de plusieurs membres de l’équipe d’improvisation du centre culturel les Etoiles de Sidi Moumen.

Pour ce qui est de la spécificité de ce « Match d’Impro l’original« , Pellan a mis en exergue l’interactivité du public, qui a un important rôle à jouer en votant pour départager les deux équipes. L’art de l’improvisation théâtrale a plusieurs facettes, a-t-il ajouté, évoquant notamment le développement de la créativité, le renforcement des compétences en éloquence, ainsi que l’aspect humoristique.

De son côté, Jean-Marc Cuvelier, arbitre en chef de ce match, a expliqué que l’improvisation théâtrale, qui était au départ un outil pour le comédien dans son travail de recherche, a commencé à être utilisée depuis plusieurs années comme un véritable art du spectacle.

Cette technique donne lieu à plusieurs formes théâtrales, dont le match d’impro, a-t-il relevé, notant que la magie de l’improvisation c’est « de se lancer dans le vide, de faire confiance en ses partenaires, de lâcher prise et essayer d’emmener le public dans des univers insoupçonnés« .

Après Casablanca, le spectacle d’improvisation théâtrale « le Match d’Impro l’original » sera présenté à Salé (31 mars) et Marrakech (1er avril) dans le cadre du Mois de la Francophonie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici