Etude: Le groupe sanguin peut influer le risque d’AVC avant 60 ans 

0
116

En 2020, près de 3,5 millions de personnes dans le monde sont décédées d’un AVC ischémique

Une nouvelle étude montre qu’une personne appartenant au groupe sanguin A serait plus susceptible de subir un accident vasculaire cérébral (AVC) précoce avant 60 ans, contrairement à une personne du groupe O.

L’étude, publiée mercredi dans la revue Neurology, a analysé 48 études portant sur près de 17.000 personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral et plus de 570.000 personnes n’en n’ayant jamais subi.

« Notre méta-analyse a examiné les profils génétiques des personnes et a trouvé des associations entre le groupe sanguin et le risque d’AVC précoce », peut-on y lire.

Le Dr Mitchell et son équipe de recherche, de la faculté de médecine de l’université du Maryland, ont examiné la corrélation potentielle entre le groupe sanguin et le risque d’accident vasculaire cérébral ischémique.

En examinant les quatre principaux groupes sanguins A, AB, B et O, ils ont constaté que les personnes du groupe sanguin A présentaient le risque le plus élevé d’accident vasculaire cérébral précoce.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont divisé les participants par groupe sanguin et ont comparé ce dernier avec le statut de l’AVC : AVC précoce, AVC tardif et aucun AVC. 

En 2020, près de 3,5 millions de personnes dans le monde sont décédées d’un AVC ischémique, selon l’American Heart Association

Le doyen de la faculté de médecine de l’Université du Maryland, Mark Gladwin, a souligné qu’il y avait à poursuivre ces recherches. « Cette étude soulève une question importante qui nécessite une enquête plus approfondie sur la façon dont notre groupe sanguin génétiquement prédéterminé peut jouer un rôle dans le risque d’AVC précoce », a-t-il déclaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici