Découverte d’un nouveau type d’explosion stellaire, les micronovae

0
181

Un type d’explosion stellaire inconnu à ce jour, de grande puissance mais à petite échelle, a récemment été détecté à l’aide du Très Grand Télescope (TGT) de l’Observatoire européen austral (ESO), situé dans le désert d’Atacama, au nord du Chili.

« Nous avons découvert et identifié pour la première fois ce que nous appelons une micronovae », a affirmé dans un communiqué Simone Scaringi, astronome à l’Université de Durham, au Royaume-Uni, et l’une des auteurs de ces travaux publiés dans la revue scientifique Nature.

Comme les supernovae, les micronovae sont des explosions extrêmement puissantes qui se produisent à la surface d’étoiles en fin de vie, appelées naines blanches, explique-t-on.

Dans un système à deux étoiles, une naine blanche peut voler de la matière à son étoile compagnon si elles sont suffisamment proches. Lorsque ce gaz tombe sur la surface très chaude de la naine blanche, il déclenche la fusion des atomes d’hydrogène en hélium, provoquant l’explosion.

Dans le cas des supernovae, ces explosions thermonucléaires se produisent sur toute la surface stellaire. « De telles détonations font brûler et briller toute la surface de la naine blanche pendant plusieurs semaines », explique Nathalie Degenaar, astronome à l’Université d’Amsterdam, aux Pays-Bas, et coauteure de l’étude.

« Pour la première fois, nous avons vu que la fusion de l’hydrogène peut également se produire de manière localisée. L’hydrogène peut être contenu à la base dans des pôles magnétiques de certaines naines blanches, de sorte que la fusion ne se produit qu’à ces pôles magnétiques », a indiqué pour sa part l’astronome Paul Groot, de l’Université Radboud, aux Pays-Bas, et coauteur de l’étude.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici