CHAN 2023: la FRMF décide d’interjeter appel des décisions de la CAF

0
101

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), non satisfaite des jugements rendus par le Jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) au sujet de la non-participation du Maroc au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) des joueurs locaux, organisé en Algérie, a décidé d’interjeter appel de ces décisions, a affirmé son président, Fouzi Lekjaa.

« Les décisions prises par la CAF n’ont pas désigné les responsables du préjudice subi par l’équipe nationale, privée de défendre son titre, ainsi que des violences dont ont été victimes les supporters marocains« , a souligné M. Lekjaa dans une intervention sur les ondes de la radio d’information sportive « Radio Mars ». « L’équipe nationale a subi un préjudice. Les responsabilités doivent être déterminées. C’est l’objet de notre appel », a-t-il précisé.

La lettre adressée par la FRMF à la CAF portait sur deux points essentiels, à savoir le discours prononcé par une personne étrangère au monde du football, « ce qui porte gravement atteinte aux principes régissant les compétitions footballistiques », a-t-il noté, relevant que le second point concerne l’acharnement d’une partie des supporters algériens contre le public marocain considéré aujourd’hui comme « l’un des meilleurs au monde ».

« La personne ayant pris la parole lors de la cérémonie d’ouverture de cette compétition doit faire l’objet des sanctions qui s’imposent dans le cas d’espèce », a-t-il martelé, faisant savoir que la FRMF défendra « avec la dernière énergie » la cause nationale et les droits des supporters marocains.

« Le positionnement du Maroc au sein de la CAF est tout à fait naturel et est imbu de la politique proactive prônée par SM le Roi Mohammed VI envers l’Afrique, qui est un modèle à suivre », a-t-il mis en exergue, notant que le modèle marocain de coopération Sud-Sud est un « exemple à suivre ».

Samedi dernier, le jury disciplinaire de la CAF a décidé de n’imposer aucune sanction à la FRMF, suite à la non-participation de la sélection marocaine au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) des joueurs locaux, organisé du 13 janvier au 4 février 2023 en Algérie.

« Après délibérations et examen des preuves, y compris un certain nombre de correspondances entre l’Algérie, le Maroc et la CAF, le Jury disciplinaire a conclu que la Fédération Royale Marocaine de Football n’a pas été en mesure de voyager et de participer au CHAN en raison de circonstances totalement indépendantes de sa volonté, et en tant que tel aucune sanction de quelque nature que ce soit n’est imposée à la Fédération Royale Marocaine », a indiqué la CAF dans un communiqué.

Concernant le discours provocateur prononcé lors de la cérémonie d’ouverture du CHAN, « le Jury disciplinaire a considéré qu’il ne devait pas retenir la responsabilité du fait d’autrui à la Fédération Algérienne de Football (FAF) », a noté le communiqué, ajoutant que les dispositions de la responsabilité objective ne pouvaient pas être prévues et ne devraient pas s’appliquer après ce discours. »

Toutefois, le Jury disciplinaire de la CAF a émis un rappel formel à toutes les associations nationales, y compris la FAF, pour qu’elles soient conscientes que les dispositions de la responsabilité du fait d’autrui et de la responsabilité objective peuvent à l’avenir être appliquées à la suite de toute déclaration politique ou autre faite par un tiers lors d’une compétition ou d’un événement officiel de la CAF », a conclu le communiqué.

MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici