Berlin: une soixantaine de policiers blessés lors d’une manifestation pro-palestinienne

0
41
PHOTO COMPTE @Bundeskanzler
PHOTO COMPTE @Bundeskanzler

Dans la nuit de mardi à mercredi une synagogue a été visée par des jets de cocktails Molotov à Berlin, qui n’ont provoqué ni dommages ni blessés

Une soixantaine de policiers ont été blessés lors d’une nouvelle manifestation propalestinienne qui a dégénéré dans la nuit de mercredi à jeudi à Berlin, alors que les autorités s’inquiètent de la multiplication de ce type de rassemblements.

Les membres des forces de l’ordre « ont été blessés par des pierres, des liquides enflammés et des actes de rébellion », a souligné jeudi matin la police berlinoise sur le réseau social X (anciennement Twitter).

Au total « 65 policiers ont été blessés », tandis que « 174 personnes ont été interpellées, dont 65 font l’objet d’une enquête pénale » à l’issue de ce rassemblement, a-t-elle précisé à l’AFP.  Des personnes « non impliquées » et d’autres qui « opposaient une résistance » aux forces de l’ordre ont elles aussi été blessés, selon la police, qui n’a pas donné ici de bilan chiffré. Le rassemblement a débuté dans la soirée dans le quartier populaire de Neukölln, où réside une communauté importante de personnes originaires de pays arabes.

Après que la police a demandé aux participants de se « disperser », des « poubelles et des obstacles ont été mis sur la route », et des « pierres et engins pyrotechniques ont été jetés sur les forces de l’ordre », selon les autorités. Celles-ci ont répliqué avec des canons à eau.

Depuis la flambée des violences au Proche-Orient, de nombreuses manifestations, émaillées d’incident ont été organisés dans les grandes villes allemandes en soutien aux Palestiniens. Dans la nuit de mardi à mercredi une synagogue a été visée par des jets de cocktails Molotov à Berlin, qui n’ont provoqué ni dommages ni blessés. 

Le chancelier allemand Olaf Scholz a appelé jeudi matin les autorités à empêcher les manifestations qui menacent de dégénérer en rassemblements antisémites.

« L’antisémitisme n’a pas sa place en Allemagne (…) il faut appliquer les règles, les autorités ne doivent pas autoriser les rassemblements où des délits menacent d’être perpétrés, où l’on craint que des paroles antisémites seront hurlées, que la mort d’êtres humains soit glorifiée (…) il faut être ferme », a-t-il déclaré devant la chambre des députés.

AFP& AGENCES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici