Basculement du RAMED à l’AMO: ce que doivent faire les personnes qui n’ont pas reçu de numéro d’inscription

0
118

Mustapha Baitas a évoqué les problèmes auxquels sont confrontés certains adhérents du système RAMED depuis le passage vers l’AMO dans le cadre du chantier de la généralisation de la couverture sociale au Maroc, Lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement,

Tous les 4 millions de familles soit 11 millions de personnes qui ont déjà bénéficié du Ramed, sont passés automatiquement vers l’AMO. Parmi eux, il y a des personnes qui ont changé de numéro de téléphone, des personnes qui n’ont plus les numéros qu’ils ont donnés la première fois, d’autres ont donné le numéro d’un proche », a indiqué le porte-parole assurant que tous les adhérents ont basculé vers l’AMO

Pour les personnes qui ont reçu le numéro pour la nouvelle inscription, « ils n’ont pas de problème, ils pourront aller dans les hôpitaux publics et recevoir des soins gratuits, et ceux qui veulent aller consulter dans le secteur privé comme les salariés du privé, ils peuvent le faire aussi », a-t-il ajouté.

Les personnes qui n’ont pas reçu de numéro d’inscription, devront contacter le numéro 0520194040 ou aller consulter le site mcacnss.ma pour avoir leur nouveau numéro d’inscription, a-t-il expliqué.

Baitas a annoncé, par ailleurs, que dès les 1er et 2 décembre, plus de 30 000 consultations médicales gratuites ont été faites par les personnes détenant le RAMED dans les hôpitaux publics.

Le conseil de gouvernement, réuni jeudi le 7 décembre sous la présidence du chef du gouvernement Aziz Akhannouch, a également approuvé le projet de loi relatif à la dernière catégorie bénéficiant de l’Assurance maladie obligatoire (AMO).

Le projet de loi prévoit que les citoyens sans activité rémunérée ou non rémunérée en capacité de payer les frais d’adhésion au régime, devront s’acquitter des frais mensuels pour adhérer à l’AMO, conformément aux règles générales communes de l’ensemble des systèmes prévus dans le cadre de la loi 65.00 portant code de la couverture médicale de base.

La gestion de ce système est confiée à la CNSS, et les frais doivent devraient être réglés au début du mois suivant l’inscription au régime, a ajouté Baitas.

Le projet de loi sera présenté devant le Parlement pour approbation, en attendant la validation de deux autres décrets pour finaliser ce chantier, a précisé le porte-parole du gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici