A MARRAKECH: « Les secrets de la broderie marocaine »

0
983

La broderie marocaine, appelée « Tarz » est un art ancestral au Maroc et se transmet de génération en génération depuis plusieurs siècles.

C’est est une forme d’art que l’on retrouve dans tous les foyers du royaume, quel que soit leur statut, un art traditionnel enraciné dans la culture populaire Marocaine.

Si la précision est de rigueur, elle permet d’exprimer sa créativité et de personnaliser de nombreux supports.

La Fondation Nationale des Musées organise en présence de la conservatrice du musée, madame Salima Aitmbarek, une exposition au Musée National du Tissage et du Tapis – Dar Si Saïd, le jeudi 17 mars à 11h

l’exposition met en lumière la contribution de cette pratique exclusivement réalisée par des femmes tisserandes qui perpétuent cet art depuis des siècles.

Leur travail conduira le visiteur aux quatre coins du pays, de Fès et Meknès, à Chefchaouen et Tétouan, en passant par Rabat, Salé et Azemmour, à la découverte des secrets de la broderie marocaine, ses richesses et ses ornements qui se déclinent à l’infini.

Répandue à part égale dans le vêtement et le mobilier, la broderie marocaine n’a pas manqué d’attirer la curiosité des artistes voyageurs, des ethnologues, des historiens de l’art. Dans le même temps, les costumes et les parures du Maghreb ont inspiré de grands couturiers européens, comme Paul Poiret, Mariano Fortuny, Jeanne Lanvin. Périodiquement, les broderies de Fès, de Rabat, de Tétouan investissent la mode occidentale et font revivre par petites touches les charmes oubliés de l’orientalisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici