Viande : abattage interdit de certaines races de vaches laitières

0
137

La décision du gouvernement marocain d’interdire l’abattage de certaines races de vaches pour remédier à la pénurie de lait a suscité la confusion parmi les producteurs de viande rouge. 

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts Mohammed Sadiki a expliqué qu’une circulaire conjointe entre les ministères de l’Agriculture et de l’Intérieur, publiée le 17 novembre, interdisait l’abattage des génisses productrices âgées de moins de 5 ans, de race laitière Holstein et Montbéliarde, et qui ont moins de quatre dents de remplacement. Ces vaches étaient exclues de l’abattage parmi d’autres races, en particulier celles destinées à la production de viande rouge à partir de variétés carnivores précise Hespress.

Le ministre a également souligné qu’une circulaire explicative avait été publiée pour clarifier les exigences et lever toute ambiguïté à ce sujet. Des comités de suivi ont également été formés au niveau des directions régionales du ministère pour suivre l’évolution de ce processus et assurer la mise en œuvre de ses exigences précise la même source. Ces comités comprennent des représentants des autorités locales, de l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), des collectivités territoriales et des organisations interprofessionnelles des filières laitières et viandes rouges.

Le ministre a expliqué que le déficit de précipitations pendant la saison agricole en cours avait négativement affecté la nappe végétale et la productivité du cheptel national, poussant certains éleveurs de vaches à réduire le nombre de têtes de leur troupeau à travers la vente ou l’abattage ce qui avait poussé à prendre cette décision, afin de préserver le cheptel et stopper l’hémorragie dans la filière laitière.

Outre la baisse de la production laitière, la hausse des prix de la viande rouge pose également un problème pour la population. Entre janvier et avril 2023, le prix de la viande de veau est passé de 80 Dh/Kg à près de 90 Dh/Kg dans certaines régions du Maroc, en raison notamment de la pénurie observée sur le marché. Le gouvernement a mis en place des mesures pour régler ce fléau.

MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici