« Un mensonge absolu » de dire que Prigojine a été tué sur ordre du Kremlin (Moscou)

0
65
PHOTO TWITTER @Planet Report HQ
PHOTO TWITTER @Planet Report HQ

« C’est un mensonge absolu, il faut aborder cette problématique (du crash) en se basant sur des faits », a affirmé le porte-parole de Vladimir Poutine

Le Kremlin a démenti vendredi avoir ordonné la mort de Evguéni Prigojine, chef du groupe paramilitaire Wagner et ennemi de Vladimir Poutine, présumé mort après le crash de son avion.

« C’est un mensonge absolu, il faut aborder cette problématique (du crash) en se basant sur des faits », a affirmé Dmitri Peskov, le porte-parole du président russe interrogé sur les insinuations de dirigeants occidentaux selon lesquelles le Kremlin aurait ordonné l’assassinat de M. Prigojine. « Actuellement, autour de la catastrophe aérienne et des morts tragiques de passagers, notamment Evguéni Prigojine, il y a beaucoup de spéculations et on sait bien dans quel sens on spécule en Occident », a-t-il aussi dit.  Selon lui, l’enquête suit son cours, relevant que Vladimir Poutine avait indiqué lui-même jeudi en « attendre les résultats ».

Le président russe, qui considérait Evguéni Prigojine comme un traître depuis la rébellion armée de Wagner les 23 et 24 juin, a salué jeudi soir, après 24 heures de silence, la mémoire d’un homme « talentueux » qui a toutefois commis de « graves erreurs dans sa vie ». Pour le moment, le décès du chef de Wagner reste présumé car les expertises génétiques pour identifier formellement les corps des victimes sont encore en cours. Les enquêteurs n’ont rien dit des pistes examinées, n’évoquant ni la thèse de l’accident ni celle d’une bombe, d’un missile sol-air ou d’une erreur de pilotage. 

Le jet privé transportant Prigojine et sa garde rapprochée s’est écrasé mercredi en fin d’après-midi au nord-ouest de Moscou, faisant immédiatement naître des soupçons d’un assassinat orchestré au sommet du pouvoir russe. 

A Washington, Paris, Berlin ou Kiev, de hauts responsables ont sous-entendu que leurs soupçons se portaient directement sur le Kremlin.

AGENCES

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici