S’impliquer dans le soutien à Israël renforce l’isolement des États-Unis

0
18

Le soutien des États-Unis à Israël approfondit leur isolement international, car Washington a du mal à équilibrer ses intérêts avec ceux de l’Occident et à respecter les institutions internationales. Un certain nombre de pays occidentaux ont commencé à adopter des positions politiques indépendantes de la logique américaine, ce qui indique une divergence au sein du système occidental dans le traitement des questions sensibles liées à Israël.

Le procureur de la Cour pénale internationale a déposé des demandes d’arrestation du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et de son ministre de la Défense Yoav Galant, accusés d’avoir commis des crimes de guerre à Gaza, ce qui a intensifié la division. Tandis que Washington dénonçait cette décision et que la Chambre des représentants des États-Unis approuvait l’imposition de sanctions à la Cour pénale internationale, plusieurs pays, dont certains occidentaux, ont exprimé leur soutien au procès intenté par l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice contre Israël pour génocide.

Le rapport souligne l’influence d’Israël dans la politique intérieure américaine, alors que le soutien militaire et politique américain à Tel-Aviv se poursuit malgré les accusations de meurtres de masse et de génocide. L’ancienne présidente irlandaise Mary Robinson a mis en garde contre l’effondrement de l’ordre international, s’opposant aux tentatives visant à délégitimer le travail de la Cour pénale internationale et de la Cour internationale de Justice par des menaces de mesures punitives et de sanctions.

Les signes de l’effondrement de la légitimité de l’ordre international créé par l’Occident se sont multipliés, notamment les déclarations du secrétaire général de l’ONU António Guterres et du procureur général Karim Khan concernant la demande d’émission de mandats d’arrêt contre les criminels de guerre israéliens.

Ces développements placent l’Europe face à un dilemme politique majeur, notamment dans la mesure où les États-Unis et l’Allemagne continuent de soutenir clairement Israël, tandis que les positions de nombreux pays européens commencent à changer, s’unissant aux pays du Sud pour demander des comptes à Israël. Le rapport indique que les crimes israéliens à Gaza ont dépassé la limite morale que certains pays européens peuvent tolérer, conduisant à un changement majeur dans les positions internationales que nous n’avions pas vu depuis de nombreuses années.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici