Séisme d’Al Haouz : Les officiels français réagissent à la proposition d’aide de la France

0
73
Catherine Colonna Photo Capture Ecran twitter
Catherine Colonna Photo Capture Ecran twitter

Le gouvernement français exprime sa solidarité envers le Maroc après le séisme dévastateur qui a frappé le pays dans la soirée du vendredi 8 septembre, tout en respectant les décisions souveraines prises par les autorités marocaines concernant l’aide internationale. Bien que la France n’ait pas encore reçu de demande officielle d’assistance, les officiels français soulignent leur disponibilité à soutenir le Maroc en ces moments difficiles.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a affirmé lors d’une interview sur France 2 que la France et le Maroc sont des pays frères, et il a souligné la capacité du Maroc à faire face aux défis actuels. Il a également souligné que si le Maroc sollicite une aide internationale, la France sera prête à répondre à cet appel.

« Le Maroc est capable de répondre à ces difficultés tout seul », estime Gérald Darmanin, ajoutant qu’il s’agit d’un « grand pays qui a une grande protection civil (…) Et s’il pense – et c’est bien normal – qu’une aide internationale peut être au rendez-vous, la France sera là« , ajoute-t-il.

Darmanin a insisté sur le fait que la France se tient à la disposition du Maroc et que la tragédie qui frappe le Sud du Maroc touche tous les Français.

Pendant ce temps, la ministre des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a appelé à respecter la souveraineté du Maroc dans la gestion de la situation. Malgré les tensions diplomatiques persistantes entre la France et le Maroc ces derniers mois, Colonna a réfuté l’idée qu’il y ait actuellement une querelle entre les deux pays. Elle a expliqué que le Maroc avait choisi de prioriser l’arrivée de l’aide en sollicitant les pays au cas par cas, plutôt que d’accepter des offres qui pourraient ne pas répondre à ses besoins spécifiques.

Colonna a également réitéré que la France reste à la disposition du Maroc pour fournir une assistance si nécessaire, soulignant les échanges fréquents entre le président français Emmanuel Macron et le roi Mohammed VI du Maroc.

Le Maroc a déjà accepté l’aide de quatre pays, dont l’Espagne et le Royaume-Uni, après avoir effectué une évaluation minutieuse des besoins sur le terrain pour éviter une coordination inefficace. Le ministère de l’Intérieur marocain a précisé que d’autres offres pourraient être acceptées ultérieurement si les besoins évoluent.

En attendant le déploiement des équipes de sauvetage étrangères sur le terrain, les autorités marocaines ont commencé à établir des camps de tentes dans la région du Haut-Atlas, où plusieurs villages ont été dévastés par le séisme.

Il convient de rappeler que le séisme de magnitude 7,2 sur l’échelle de Richter qui a frappé le Maroc dans la nuit de vendredi à samedi, a fait 2.122 morts et 2.421 blessés, selon un bilan actualisé établi dimanche à 16h par le ministère de l’Intérieur.

Les Forces armées royales, les autorités locales, les services de l’ordre et les équipes de la protection civile dans les préfectures et provinces concernées poursuivent la mobilisation de tous les moyens d’intervention pour fournir les aides nécessaires et évaluer les dégâts.

Médias

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici