Qu’est ce que le « BIG ONE » ce mégaséisme qui pourrait frapper l’Amérique?

0
26

Il y a 118 ans, un tremblement de terre. de magnitude 8.3 secouait la ville de San Francisco; située sur la faille de San Andreas.

Le dernier grand tremblement de terre de cette région a été provoqué par un mouvement le long de la faille de San Andreas, en 1906. Ce phénomène se reproduirait périodiquement, tous les 150 ans environ avec une probabilité de 62 % qu’il se produise avant 2032.

Une activité sismique préoccupante a été détectée près de Los Angeles, sur la faille Newport-Inglewood, qui a déjà déclenché des séismes majeurs en 1857 et en 1920. Les scientifiques du Caltech ont identifié plus de 1 200 petits tremblements de terre peu profonds au cours des huit derniers mois, à une profondeur d’environ 2 km sous la surface. Ces tremblements peuvent potentiellement conduire à des mouvements sismiques plus importants ressentis par la population. Grâce à une nouvelle technique, il est désormais possible d’évaluer le risque sismique de la région, bien que la prédiction précise des séismes demeure difficile.

Des études suggèrent que la faille Newport-Inglewood pourrait déclencher un séisme atteignant une magnitude de 7,4, susceptible de causer des dégâts significatifs, notamment aux bâtiments anciens peu solides ou construits sur des sols instables. Heureusement, la plupart des constructions en Californie respectent des normes parasismiques strictes, et la population, y compris les enfants, est sensibilisée aux mesures de sécurité en cas d’alerte.

Un tremblement de terre est une libération soudaine d’énergie dans la croûte terrestre, générant des ondes sismiques. Les tremblements peu profonds sont causés par les contraintes accumulées le long des failles sismiques, résultant du mouvement lent des plaques tectoniques. Lorsque ces contraintes dépassent le seuil de frottement statique, un glissement se produit, déclenchant une secousse, dont l’intensité peut varier.

Le mouvement cyclique des plaques en Californie, bien que non régulier, peut entraîner l’occurrence de deux séismes à tout moment sur la côte ouest des États-Unis. Cette perspective est particulièrement préoccupante dans un État sujet aux incendies, car les séismes peuvent les déclencher ou les aggraver, ce qui constituerait des conséquences plus graves que l’activité sismique elle-même. Heureusement, ces failles se trouvent sur la croûte continentale et ne devraient pas déclencher de tsunamis.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici