Programme Villes sans bidonvilles : 347 277 familles bénéficient jusqu’à juin 2024

0
27

Lors d’une session devant la Chambre des représentants, mercredi, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Fatima Zahra El Mansouri, a rapporté que le nombre de familles bénéficiant du programme national ‘Villes sans bidonvilles’ a atteint 347 277 familles d’ici juin 2024, pour un coût de 45,7 milliards de dirhams.

La ministre a expliqué devant la Commission de l’Intérieur, des Collectivités Territoriales, du Logement et de la Politique de la Ville que 117 505 familles restent à aider, représentant 25 % des 465 000 familles recensées jusqu’à juin 2024.

Elle a précisé que 24 804 familles sont affectées à des unités déjà construites ou en cours de construction, tandis que 92 701 familles ne sont pas encore programmées dans les villes et centres inclus dans le cadre du programme ‘Villes sans bidonvilles’. En outre, 11 938 familles ne sont pas programmées dans les zones exclues du programme.

La ministre a ajouté que le nombre de familles non programmées a été porté à environ 120 000, tenant compte des mises à jour diverses, soulignant que le pourcentage de familles bénéficiaires du programme a augmenté de 72 % d’ici 2024, ce qui constitue un défi en raison de la faible participation des familles bénéficiaires dans les processus de logement achevés, retardant ainsi le relogement.

Elle a également abordé plusieurs lacunes entravant une gestion efficace du programme ‘Villes sans bidonvilles’, notamment les problèmes de qualification des bénéficiaires, l’absence de critères d’éligibilité uniformes, la problématique de la liquidation du stock immobilier et son exploitation rationnelle, ainsi que l’absence d’approches intégrées incluant la fourniture d’infrastructures publiques et de services de base.

Selon les données présentées, au cours du mandat actuel, environ 44 000 familles ont vu leurs conditions de logement s’améliorer, avec un taux de traitement annuel augmentant de 290 %, passant de 6 200 familles par an entre 2018 et 2021 à 18 000 familles au cours des deux dernières années et demie, soit environ trois fois plus.

Dans ce contexte, Mme El Mansouri a affirmé que le ministère travaille à réduire la prolifération des bidonvilles par rapport aux dix années précédentes, notant que le taux de croissance a diminué de 48 %, passant de 10 400 familles par an de 2012 à 2021 à 6 500 familles par an au cours du mandat actuel.

Elle a révélé que le ministère a élaboré un nouveau plan d’action, le Programme quinquennal 2024-2028, visant à éliminer les bidonvilles restants et à permettre aux résidents d’accéder à un logement décent, affectant environ 120 000 familles.

Elle a ajouté que le programme prévoit la réaffectation du logement à travers des appartements vendus à un prix plafonné à 300 000 dirhams par unité, avec une contribution de 100 000 dirhams du ministère dans le cadre du soutien direct au logement.

Elle a indiqué que le programme quinquennal repose également sur l’établissement de bases solides pour l’utilisation du stock d’unités construites par les promoteurs immobiliers publics et privés, ainsi que sur l’adoption du programme de soutien direct au logement comme mécanisme financier pour accélérer le traitement des bidonvilles.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici