Le Maroc préside la session régionale sur l’accès des migrants aux services de base dans le cadre du Pacte de Marrakech

0
19

Le Maroc a présidé, hier mercredi, la session plénière sur l’accès des migrants aux services de base dans le cadre du Second Regional Review Conference of the Global Compact for Safe, Orderly, and Regular Migration – le Pacte de Marrakech, en cours au Caire les 3 et 4 juillet.

La session plénière, organisée par la Ligue Arabe, la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO), et le Réseau des Nations Unies pour la migration, a réuni des représentants de gouvernements arabes, d’organisations internationales, ainsi que d’ONG concernées par les questions migratoires.

Ismaël Chaqouri, Directeur des Affaires globales au Ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a souligné lors de son intervention l’importance de la mise en œuvre effective de l’objectif 15 du Pacte mondial, visant à garantir l’accès des migrants aux services de base. Il a noté que malgré les défis régionaux, certains pays arabes, dont le Maroc, ont réalisé des avancées significatives grâce à des programmes et des pratiques permettant aux migrants d’accéder aux services essentiels tels que la santé, l’éducation et la formation professionnelle.

Dans le cadre d’une session de haut niveau sur les voies légales de migration, Ismaël Chaqouri a réaffirmé la priorité accordée par le Royaume du Maroc à la concrétisation des nobles objectifs du Pacte mondial sur une migration sûre, ordonnée et régulière, conformément aux orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, lors de l’adoption du Pacte à Marrakech en décembre 2018. Sa Majesté a souligné que « le Pacte mondial n’est pas une fin en soi, et sa véritable signification réside dans la mise en œuvre effective de ses principes ».

Dans ce contexte, le Maroc a adopté une approche fondée sur les principes du dialogue, de la coopération et de la solidarité avec ses partenaires, visant à renforcer les bases d’une gouvernance régionale et internationale bénéfique à toutes les parties, réglementée par des engagements clairs. Il a appelé à une collaboration renforcée pour mettre en lumière la contribution positive des migrants à la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, et pour faire face de manière constructive à la montée des vagues de haine, de racisme et de discrimination à l’encontre des migrants.

Cette conférence régionale s’inscrit dans le cadre d’une série de réunions régionales visant à examiner la mise en œuvre des objectifs du Pacte mondial sur la migration, en préparation de la Deuxième Revue globale complète qui se tiendra à New York en novembre 2024.

Le conference aborde à travers plusieurs sessions de haut niveau l’expansion des voies légales de migration, la réduction de la migration irrégulière, ainsi que les tendances migratoires dans la région arabe, garantissant l’accès des migrants aux services de base, la protection et l’autonomisation des travailleurs migrants, et activant leur rôle dans le processus de développement durable dans les pays d’origine et de destination.

La conférence, hébergée par le siège de la Ligue arabe, examine également les droits de l’homme de tous les migrants, en particulier les plus vulnérables, renforçant la coopération nationale, bilatérale et internationale en matière de migration, et la contribution du Réseau des Nations Unies pour la migration à la mise en œuvre du Pacte mondial sur la migration dans la région arabe.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici